Belgacom expérimente la technologie 'femto cel'

24/12/07 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

Belgacom teste une nouvelle technologie pour l'équipement mobile. Il s'agit de ce qu'on appelle les 'femto cells' (cellules femto), de petits appareils permettant d'élaborer un mini-réseau de mobilophonie à la maison ou au bureau. Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Tijd d'aujourd'hui.

Belgacom teste une nouvelle technologie pour l'équipement mobile. Il s'agit de ce qu'on appelle les 'femto cells' (cellules femto), de petits appareils permettant d'élaborer un mini-réseau de mobilophonie à la maison ou au bureau. Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Tijd d'aujourd'hui.

Ces derniers mois, les cellules femto sont devenues une véritable vogue dans le secteur télécom. En fait, elles remplissent exactement le même rôle que le modem haut débit sans fil du GSM WiFi. Elles sont également connectées à une ligne à haut débit, mais au lieu de créer un réseau WiFi dans l'environnement immédiat, elles engendrent un réseau 3G. 3G ou UMTS, c'est cette technologie qui permet un trafic de données rapide via un réseau GSM.

A quoi servent les cellules femto? Primo, elles simplifient la vie des opérateurs pour déployer un réseau de bonne couverture. Grâce à la cellule femto, l'utilisateur peut appeler à moindre coût, parce que les communications passent par l'internet. En outre, les opérateurs mobiles ne doivent pas acheter un nouveau GSM, alors que tel est bien le cas pour les appareils WiFi. Thierry Bouckaert, porte-parole de Belgacom, insiste sur le fait que rien n'est encore décidé quant au lancement ou non sur le marché des cellules femto: "Nous sommes dans une phase d'étude, et tout est donc encore possible. Il se peut même que nous délaissions la technologie de la cellule femto. Ce n'est pas si urgent pour nous."

.

Nos partenaires