Belgacom essuie les plâtres des micro-paiements mobiles

24/03/09 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Belgacom va héberger l'ensemble de ses services de micro-paiements sous la nouvelle marque commune PingPing. Delhaize, Coca-Cola et Accor Services seront les premiers grands noms à exploiter ces services.

Belgacom va héberger l'ensemble de ses services de micro-paiements sous la nouvelle marque commune PingPing. Delhaize, Coca-Cola et Accor Services seront les premiers grands noms à exploiter ces services.

Après que Belgacom a annoncé la semaine dernière avoir pris une participation de 40 pour cent dans Tunz, l'entreprise télécoms déclare avoir dès à présent conclu un certain nombre de partenariats concrets, dont le plus spectaculaire est celui signé avec Accor Services, l'éditeur du chèque-repas Ticket Restaurant.

500 employés de Belgacom et autant de clients d'Accor Services auront bientôt l'opportunité de payer 'sans contact' au moyen de chèques-repas électroniques dans plusieurs commerces du secteur de l'horeca. Ce projet pilote sera dans un premier temps délimité à une zone géographique entourant le siège de Belgacom. La date précise d'introduction de cette solution auprès du grand public n'est pas encore connue: pour cela, il faut d'abord que l'Arrêté Royal réglant son utilisation soit publié.

Pour le paiement 'sans contact', on recourt à la technologie NFC (Near Field Communication). La succursale City Manhattan de Delhaize dans le quartier Nord de Bruxelles est partie prenante de ce projet pilote. A partir d'avril, les 1.000 utilisateurs sélectionnés pourront y payer avec leur GSM équipé de la technologie NFC. A terme, Delhaize envisage aussi l'identification par GSM en remplacement de la carte client Plus, indique Luc Koenot, senior vice president IT chez Delhaize Belgique. Coca-Cola se lancera bientôt elle aussi dans le projet pilote avec ses distributeurs automatiques de boissons acceptant les paiements mobiles.

Toutes les initiatives de micro-paiements mobiles sont regroupées sous la marque PingPing caractérisée par un logo distinctif. Stijn Vander Plaetse, vice president innovation chez Belgacom, entend étendre systématiquement PingPing: "Nous voulons en arriver à un écosystème offrant des avantages tant aux clients qu'aux commerçants. Nous ne souhaitons certainement pas en faire un système fermé. L'objectif est d'oeuvrer dans la verticalité, en ce compris le paiement de places de parking et de tickets d'autobus par SMS, des services que Belgacom a pu développer notamment grâce au rachat de Mobile-For en 2008.

Au cours des semaines et des mois à venir, l'on peut, à entendre Jan Van Wijnendaele, business development manager chez Belgacom, s'attendre par ailleurs à de nouvelles annonces sur d'autres marchés verticaux, comme par exemple en matière de bons d'échange, bons de réduction, paiements sur campus ou paiements de personne à personne. "Nous croyons en une approche progressive. En explorant à chaque fois de nouvelles niches, nous espérons en arriver finalement à une introduction de masse", conclut Van Wijnendaele qui ne souhaite cependant pas citer de date.

Nos partenaires