Belgacom en quête de nouveaux produits pour la télévision

04/06/13 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Source: Datanews

Parmi les entreprises présentes cette semaine en Californie dans le cadre de la mission économique présidée par le Prince Philippe figure notamment Belgacom. En quête de "nouveaux produits" pour sa télévision, l'entreprise de télécoms a affirmé avoir des "contacts particuliers" avec de nouveaux partenaires potentiels dont le nom n'a pas été dévoilé.

Belgacom en quête de nouveaux produits pour la télévision

© Belga

Parmi les entreprises présentes cette semaine en Californie dans le cadre de la mission économique présidée par le Prince Philippe figure notamment Belgacom. En quête de "nouveaux produits" pour sa télévision, l'entreprise de télécoms a affirmé avoir des "contacts particuliers" avec de nouveaux partenaires potentiels dont le nom n'a pas été dévoilé.

"Il ne faut pas avoir peur des acteurs 'over the top' (des sociétés fournissant du contenu mais ne disposant pas de réseau, NDLR). Nous voulons au contraire voir ce qu'ils peuvent nous amener et déterminer si un partenariat est possible", a déclaré l'administrateur délégué de Belgacom, Didier Bellens, après avoir passé une partie de la journée de lundi dans les studios de Disney, à Los Angeles.

"Actuellement, le contenu se trouve aux Etats-Unis tandis que la technologie est en Asie. Entre les deux, entre Apple et Samsung, il n'y a rien", a poursuivi le patron de Belgacom. Dans ce contexte, le grand défi des entreprises télécoms européennes, c'est "de convaincre les autorités qu'elles doivent être capables de générer suffisamment de cash-flow pour pouvoir innover".

Sans mâcher ses mots, l'administrateur délégué de l'opérateur historique belge s'est également déclaré "pas rassuré du tout" sur l'évolution du dossier de la 4G à Bruxelles. "La capitale accueille des gens du monde entier et devrait donc jouer un rôle d'exemple", a souligné Didier Bellens, pour qui c'est une question "purement politique".

Enfin, selon le patron de Belgacom, la participation de l'Etat dans le capital de l'opérateur pourrait passer à 40 pc, "sans que cela ne pose problème". L'Etat belge détient actuellement un peu plus de 53 pc de Belgacom. (Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires