Belgacom en passe de fêter ses 20 ans de téléphonie mobile

Source: DataNews

Très bientôt, Belgacom aura un événement à fêter. Il y a quasiment vingt ans en effet, l'opérateur était le premier à lancer, via Proximus, la téléphonie mobile dans note pays.

Belgacom en passe de fêter ses 20 ans de téléphonie mobile

© (c) Lehtikuva/Sari Gustafsson

Très bientôt, Belgacom aura un événement à fêter. Il y a quasiment vingt ans en effet, l'opérateur était le premier à lancer, via Proximus, la téléphonie mobile dans note pays.

C'est le 1er janvier 1994 que Proximus voyait le jour. A l'époque, la jeune entreprise appartenait aux trois-quarts à Belgacom et à 25 pour cent à l'américaine Airtouch qui avait dû aider Belgacom à développer le réseau. A ce moment, il n'y avait qu'un tarif unique, et le réseau exploitait la bande de fréquences 900 MHz, étendue ensuite à 1.800 MHz.

Mob1 et Mob2 L'histoire de Proximus remonte pourtant quelque peu plus avant dans le temps. En 1977, l'ex-RTT lançait la téléphonie mobile sans fil via le réseau analogique Mob1. Ce réseau n'autorisait toutefois qu'un nombre limité d'utilisateurs. En 1987, l'entreprise migra vers Mob2 qui resta d'actualité jusqu'en août 1999.

Dans les années quatre-vingts, l'Europe connaissait déjà la téléphonie mobile, mais les systèmes n'étaient pas compatibles entre eux. Voilà, pourquoi le Groupe Spécial Mobile (GSM) créa en 1990 un standard ouvert numérique sous l'appellation Global System for Mobile Communication.

Lors du lancement de Proximus, début 1994, un seul tarif était d'application. Mais plus tard cette même année, l'on passa à trois tarifs: Marco Polo, Magellan et Scott. A partir de 1996, le SMS et l'appel avec carte prépayée furent introduits, imités du reste peu après par le concurrent Mobistar. En 1998, Proximus atteignit le million de clients.

Rachat d'Airtouch

Début 1999, AirTouch fut rachetée pour 55,5 milliards de dollars par la britannique Vodafone. Il s'agissait là d'un méga-accord dans le paysage télécom mobile relativement jeune à l'époque.

C'est en 2001 que l'internet mobile a vu le jour en Belgique via GPRS. En 2004, Proximus introduisit le réseau 3G nettement plus rapide. Edge (2G) n'est arrivé que plus tard chez l'opérateur, après que son rival Mobistar ait en 2005 déployé ce standard internet sur son réseau.

En 2006, Belgacom est devenu le propriétaire exclusif de Proximus en rachetant les 25 pour cent d'actions d'AirTouch (entre-temps propriété de Vodafone). Une opération pas illogique du tout, étant donné qu'à l'époque, la téléphonie mobile connaissait un véritable boum et tirait les chiffres de Belgacom vers le haut. Le rachat permit aussi une meilleure intégration. C'est ainsi qu'à partir de 2007, l'on vit apparaître les premières offres reprenant dans un même pack la téléphonie mobile, la TV, internet et la téléphonie fixe.

Depuis novembre 2012, Proximus propose la 4G pour succéder à la 3G et promettant des vitesses comparables à celles d'un abonnement haut débit.

Nos partenaires