Belgacom doit présenter ses règles VDSL

08/02/08 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

D'ici la fin de ce mois, Belgacom devra préciser les conditions pour la dérégulation de son offre VDSL2. "Si tel n'est pas le cas, cela va barder", prévient Eric Van Heesvelde, directeur de l'Institut Belge de la Poste et des Télécommunications.

D'ici la fin de ce mois, Belgacom devra préciser les conditions pour la dérégulation de son offre VDSL2. "Si tel n'est pas le cas, cela va barder", prévient Eric Van Heesvelde, directeur de l'Institut Belge de la Poste et des Télécommunications.

Belgacom s'est toujours opposée à la libéralisation de son réseau VDSL2 et menace de ne plus y investir. VDSL (Very high bitrate Digital Subsriber Line) offre dans des conditions optimales une vitesse théorique jusqu'à 100 Mbit/s en mode symétrique. Dans la pratique, elle oscille entre 15 et 20 Mbit/s. Le régulateur, l'IBPT, impose à présent à l'opérateur dominant de fixer les conditions dans son Belgacom Reference Unbundling Offer (BRUO). Voilà ce qu'on peut lire aujourd'hui dans le journal De Standaard. La décision de l'IBPT se trouve [sur le site web de l'institut].

Si Belgacom ne satisfait pas aux injonctions de l'IBPT, le régulateur pourra lui imposer une amende d'un montant correspondant à 5 pour cent du chiffre d'affaires du service concerné, avec un maximum d'1,25 million d'euros.

Nos partenaires