Belgacom doit négocier une baisse de salaire avec Bellens

25/07/08 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Le cabinet réuni en kern a chargé le conseil d'administration de Belgacom d'entamer les négociations avec son CEO pour envisager une importante réduction de son enveloppe salariale et les modalités de la collaboration mutuelle.

Le cabinet réuni en kern a chargé le conseil d'administration de Belgacom d'entamer les négociations avec son CEO pour envisager une importante réduction de son enveloppe salariale et les modalités de la collaboration mutuelle.

Le mandat de Didier Bellens, administrateur délégué de Belgacom, arrive à échéance en mars prochain. Si le gouvernement (actionnaire majoritaire de Belgacom) ne veut pas avoir à verser des indemnités en cas de non-renouvellement éventuel du mandat, il doit trancher le problème avant la fin août.

Le kern a décidé que ce sera effectivement le cas. Cependant, avant qu'une décision ne soit prise, le conseil d'administration de Belgacom et Bellens doivent d'abord s'acquitter de quelques tâches.

Le CA doit négocier avec Bellens "une importante réduction de l'enveloppe salariale dans le cadre du contrat 2009-2015". Les deux parties sont tenues de prendre des accords clairs en vue d'optimiser la collaboration. S'agissant des modalités de celle-ci, de nombreuses questions subsistent, depuis qu'on sait qu'une partie du conseil d'administration veut se séparer de l'administrateur délégué.

Le gouvernement a prié le conseil d'administration d'impliquer le cabinet de chasseur de têtes Russell Reynolds dans les négociations. Ce dernier a déjà remis un rapport sur l'ancienne régie à la ministre des Entreprises privées, Inge Vervotte.

Le gouvernement a prié Bellens de rédiger une note stratégique pour Belgacom pour les six années à venir. On reproche notamment à Bellens un manque prétendu de vision en la matière, plus précisément en ce qui concerne l'expansion de l'opérateur de télécommunications à l'étranger.

Le gouvernement entend être tenu informé des résultats des pourparlers entre Bellens et le conseil d'administration et disposer de la note stratégique du CEO, et ce au plus tard le 20 août. Avant le 28 août, il pourra ainsi prendre une décision quant à une éventuelle reconduction du mandat de Didier Bellens.

Source : Belga

Nos partenaires