Belgacom disculpe son président

08/10/13 à 11:39 - Mise à jour à 11:39

Source: Datanews

Le conseil d'administration de Belgacom estime que l'entreprise n'a subi aucun dommage du fait que son président, Michel Moll, ait prodigué des conseils au géant télécom chinois Huawei.

Belgacom disculpe son président

Le conseil d'administration de Belgacom estime que l'entreprise n'a subi aucun dommage du fait que son président, Michel Moll, ait prodigué des conseils au géant télécom chinois Huawei.

Le comité d'audit et de contrôle de Belgacom a examiné l'affaire, conjointement avec le conseil d'administration, et en est arrivé à la conclusion que Moll n'a enfreint ni le code de gouvernance de la société ni la charte connexe de Belgacom. Belgacom elle-même ou ses intérêts n'ont donc pas été floués.

Michel Moll, président du conseil d'administration de Belgacom, a été pris pour cible il y a quelques semaines, lorsqu'il s'est avéré qu'il avait joué un rôle de conseiller auprès d'Huawei à propos d'activités télécoms. Il aurait pour cela empoché quasiment un million d'euros. Huawei même a toujours prétendu qu'il n'y avait là pas le moindre conflit d'intérêts, mais le fait est qu'aujourd'hui, Moll se retrouve sur un siège éjectable au MR.

Le conseil d'administration de Belgacom va cependant examiner comment renforcer les règles existantes. Dans un communiqué, ce même conseil déclare que la gouvernance 'corporate' constitue une responsabilité individuelle. Mais il semblerait que tout travail effectué en aparté en faveur d'un concurrent/partenaire pourrait être mal vu à l'avenir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires