Belgacom construit un nouveau centre de données à Bruxelles

30/05/11 à 13:22 - Mise à jour à 13:22

Source: Datanews

Le géant télécom Belgacom va, à l'entendre "réagir à la demande croissante de services 'cloud' et 'datacenter' de la part de ses clients". Voilà pourquoi il va créer un nouveau centre de données à Evere dans un nouveau bâtiment situé tout près de la Belgacom Surfhouse. Sa construction démarrera en août, et il devrait être opérationnel d'ici 2013. Le nouveau centre de données aura une superficie de 2.250 m². Belgacom étendra ainsi de 15 pour cent son centre de données existant dans la Surfhouse.

Belgacom construit un nouveau centre de données à Bruxelles

Le géant télécom Belgacom va, à l'entendre "réagir à la demande croissante de services 'cloud' et 'datacenter' de la part de ses clients". Voilà pourquoi il va créer un nouveau centre de données à Evere dans un nouveau bâtiment situé tout près de la Belgacom Surfhouse. Sa construction démarrera en août, et il devrait être opérationnel d'ici 2013.

Le nouveau centre de données aura une superficie de 2.250 m². Belgacom étendra ainsi de 15 pour cent son centre de données existant dans la Surfhouse. Selon Jan Margot, il s'agit d'un investissement de "plusieurs millions d'euros". Belgacom exploitera une partie du centre de données pour accueillir l'équipement IT de ses services dans le nuage. Une autre partie servira d'environnement d'hébergement à haute densité pour les clients professionnels.

Tout comme les autres centres de données de Belgacom, le nouveau centre obtiendra la classification Tier-III + ISO 27001. Cela signifie qu'il offrira une sécurité d'utilisation de 99,99% grâce à une alimentation électrique entièrement dédoublée et soutenue par des générateurs de secours dynamiques, mais aussi grâce à un système de refroidissement équipé d'un tampon de capacité.

Vert Belgacom parle d'un centre de données 'vert'. "Le centre de données à haute densité sera construit selon les principes de débits d'air séparés, de puissantes installations de refroidissement et d'une consommation énergétique efficiente et pourra dès lors héberger des armoires de serveurs à consommation d'énergie plus élevée", peut-on lire dans un communiqué de presse. Le refroidissement se fera par de l'air extérieur et par le biais d'un échangeur thermique air-air sophistiqué. "Sur base des conditions météos moyennes en Belgique, le refroidissement mécanique classique ne sera nécessaires que dans 3% seulement de la durée de fonctionnement totale." Belgacom estime ainsi pouvoir économiser 60 pour cent sur les coûts énergétiques injectés dans le refroidissement.

Les locaux des serveurs du nouveau centre de données auront une puissance utile totale de 2 mégawatts avec une charge moyenne par armoire de serveur de 5,6 kilowatts et un pic de charge jusqu'à 8 kilowatts.

En savoir plus sur:

Nos partenaires