Belgacom adhère aux codes de conduite européens de limitation de la consommation énergétique

29/09/10 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Datanews

Le géant télécom Belgacom est la première entreprise belge à s'engager, par le biais des codes de conduite européens, à limiter la consommation électrique du matériel à haut débit et des centres de données.

Belgacom adhère aux codes de conduite européens de limitation de la consommation énergétique

Le géant télécom Belgacom est la première entreprise belge à s'engager, par le biais des codes de conduite européens, à limiter la consommation électrique du matériel à haut débit et des centres de données.

Le Centre Commun de recherche de la Commission européenne élabore des codes de conduite sur base volontaire pour les entreprises ICT, afin qu'elles limitent la consommation électrique du matériel à haut débit et des centres de données. Et ce, parce que les appareils et services ICT représentent plus de 8 pour cent de la consommation d'énergie et quelque 4 pour cent des émissions de CO² dans l'UE. Ces chiffres devraient encore doubler d'ici 2020.

Parmi les grands noms ayant déjà adhéré au code comportemental relatif aux centres de données, l'on trouve HP, IBM, Intel et Microsoft. Et pour le code relatif au matériel à haut débit, il y a notamment Alcatel-Lucent, Cisco et Nokia Siemens Networks. Belgacom est la première entreprise belge à adhérer à ces codes de conduite.

"D'ici 2012, Belgacom entend accroître l'efficience de ses centres de données jusqu'à atteindre une Power Usage Effectiveness (PUE) moyenne de 1,75", indique l'entreprise. PUE est l'unité de mesure standard des centres de données verts. PUE est le rapport entre la consommation énergétique totale d'un centre de données et celle de tout l'équipement IT qui s'y trouve. Plus la valeur PUE est basse, mieux c'est.

La consommation électrique des centres de données de Belgacom (en tout 15.000 m²) représentent 25% de la consommation en courant du groupe Belgacom. "Les initiatives prises par Belgacom pour obtenir des centres de données plus respectueux de l'environnement contribueront à ce que l'entreprise réduise de 70% ses émissions de CO² à l'horizon 2020. "

Belgacom avait déjà pris des mesures pour accroître l'efficacité de sa consommation énergétique, comme de nouveaux systèmes de refroidissement utilisant l'air extérieur, la réutilisation de la chaleur émise pour chauffer les bâtiments, et l'optimalisation des serveurs par virtualisation. Plus de 1.100 serveurs ont déjà été virtualisés, ce qui représente une économie annuelle de 4 GWh en électricité (l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 1.100 ménages).

En savoir plus sur:

Nos partenaires