Belgacom accentue l'aspect mobile de son offre internet

18/11/08 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

Dix ans après l'introduction de l'ADSL, Belgacom supprime cet acronyme de son offre internet pour privilégier la convergence toujours plus poussée entre le fixe et le mobile.

Dix ans après l'introduction de l'ADSL, Belgacom supprime cet acronyme de son offre internet pour privilégier la convergence toujours plus poussée entre le fixe et le mobile.

Les clients de Belgacom Internet Go et d'Internet Plus (les nouvelles appellations) peuvent désormais bénéficier de l'internet mobile gratuit sur leur ordinateur portable durant le week-end et les jours fériés. Via une carte de données ou une clé USB - Belgacom en vend une de Vodafone à 109 euros - vous surferez aussi sur le réseau à haut débit 3G de Proximus avec votre log-in internet. La clé n'est par ailleurs pas l'apanage d'Option, mais de son concurrent Huawei.

Le réseau 3G de Proximus atteint aujourd'hui pratiquement 90 pour cent de la population et offre - en fonction de l'emplacement - une vitesse théorique de téléchargement oscillant entre 3,6 et 7,2 Mbps. Quant à la vitesse de chargement, elle est de 384 Kbps et peut aller jusqu'à 2 Mbps dans les zones, où le standard HSUPA est déjà mis en oeuvre. Pour pouvoir bénéficier en tant que client Belgacom de l'option 'Mobile Internet Free Weekend', vous devrez toutefois passer par le service clients. Michel Georgis, 'executive vice-president consumer', y voit un prolongement logique de la voie empruntée: "Nous continuons de croire dans la stratégie de la convergence."

Par ailleurs, la nouvelle dénomination des produits internet entrouvre aussi la porte à une introduction ultérieure éventuelle de fiber to the home (ftth). Et Patrick Delcoigne, 'director network infrastructure engineering', de confirmer une fois encore l'intérêt de Belgacom en la matière. Un premier projet pilote concret est actuellement mis sur pied à Rochefort. C'est précisément hier que s'est tenue à ce propos une séance d'information pour les habitants concernés. "Grâce à ce test s'adressant à 50 personnes maximum, nous entendons surtout acquérir de l'expérience sur le plan opérationnel d'un réseau ftth ", a ajouté Patrick Delcoigne.

Telindus, la filiale de Belgacom, a également fait une annonce, à savoir que ses succursales situées à Hong-Kong et en Chine seront vendues à Easynet Global Services. Selon Michel De Coster, CEO de Telindus, la vente de ces filiales s'inscrit parfaitement dans la stratégie internationale de l'entreprise, et Easynet Global Services demeurera un partenaire privilégié pour desservir les clients à l'échelle mondiale.

Nos partenaires