Beaucoup d'intérêt pour une Satyam agacée

17/03/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

L'intérêt suscité par le fournisseur de services indien Satyam serait grand, mais entre-temps, des rumeurs font état de clients et d'employés en partance.

L'intérêt suscité par le fournisseur de services indien Satyam serait grand, mais entre-temps, des rumeurs font état de clients et d'employés en partance.

Satyam, au coeur du scandale en janvier dernier après que son CEO, Ramalinga Raju, ait avoué avoir commis une fraude comptable, déclare avoir fait l'objet d'un grand intérêt de la part de sociétés indiennes et internationales. Après toute cette histoire, Satyam avait mis en vente une participation majoritaire dans l'entreprise. Parmi les candidats acheteurs figurent entre autres les noms d'entreprises d'externalisation ICT, telles Tech Mahindra et iGate, ainsi que l'entreprise d'ingénierie Larsen & Toubro.

Le processus par lequel les entreprises pouvaient marquer leur intérêt pour Satyam s'est clôturé jeudi dernier. A la fin de cette semaine, l'entreprise donnera plus de détails sur la procédure qu'elle va appliquer pour la vente. Parmi les conditions qu'elle pose, il y a le fait que l'acheteur ne pourra pas revendre l'entreprise au cours des trois prochaines années. Il doit aussi avoir en caisse 15 milliards de roupies indiennes (quelque 225 millions d'euros) minimum.

Entre-temps, des rumeurs négatives circulent à propos de Satyam. C'est ainsi que l'entreprise aurait déjà perdu 46 gros clients au profit de la concurrence, dont Abu Dhabi Bank, Nissan, Sony, Applied Materials et Telstra. Des milliers de travailleurs auraient également déjà cherché leur bonheur sous d'autres cieux. Actuellement, Satyam occupe encore quelque 44.000 personnes contre plus de 47.000 précédemment. Les candidats acheteurs de Satyam reverront probablement le montant de leur offre en fonction de ces informations.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires