Be-Mobile puisera son information routière des données GSM et GPS

25/06/07 à 00:00 - Mise à jour à 24/06/07 à 23:59

Source: Datanews

Be-Mobile, une jeune entreprise belge, va, en collaboration avec Touring et Proximus, recueillir des informations routières en suivant la progression des véhicules sur les réseaux GPS et GSM. Il s'agirait là d'une primeur mondiale.

Notre pays compte un peu moins de 150.000 kilomètres de routes. Tout le monde est conscient que le risque d'embouteillages croît partout, tant au niveau des structures qu'à celui des incidents. Pour garantir une information trafic vraiment actualisée, les chercheurs et les autorités misent depuis un petit temps déjà sur les 'floating car data' (FCD) consistant à puiser l'info-trafic de la progression des véhicules sur les réseaux GSM et GPS. Tout cela se déroule de manière anonyme, ce qui ne menace donc en rien le respect de la vie privée des citoyens. Un projet pilote en la matière [avait déjà vu le jour fin 2005].La jeune entreprise Be-Mobile a à présent conclu une collaboration avec Proximus et Touring. Touring investira dans Be-Mobile en vue de compléter son offre actuelle, et Proximus fournira les données GSM et GPS.Selon ses initiateurs, le service offrira de nombreux avantages. L'information de Be-Mobile est en effet complémentaire de celle des sources de trafic traditionnelles, comme les boucles aux échangeurs routiers, les caméras et les données de Touring Mobilis. Un avantage ici, c'est que pour la première fois, l'info-trafic de l'ensemble du réseau routier belge sera disponible. De plus, outre les indications des files, des renseignements précis sur la longueur de celles-ci et sur la durée exacte du déplacement seront proposés. Pour terminer, il sera possible aussi d'établir des prévisions routières à court et à moyen terme sur base des données historiques (conditions météos et incidents).Be-Mobile proposera l'info-trafic aux usagers de la route. Ceux-ci pourront à tout moment obtenir des données en temps réel sur le trafic en un lieu précis via leur GSM ou GPS. Sur base de celles-ci, des itinéraires alternatifs pourront être déterminés. Les autorités pourront également mieux gérer le réseau routier et appliquer des adaptations aux endroits stratégiques.

Nos partenaires