Base et VMMa enterrent MPlus

26/04/13 à 10:43 - Mise à jour à 10:43

Source: Datanews

L'opérateur téléphonique Base et la Vlaamse Mediamaatschappij (VTM, 2BE, Q-Music) renoncent à leur projet commun MPlus, dont l'objectif était de proposer un contenu personnalisé sur les smartphones et tablettes sous l'appellation Hawaii.

Base et VMMa enterrent MPlus

L'opérateur téléphonique Base et la Vlaamse Mediamaatschappij (VTM, 2BE, Q-Music) renoncent à leur projet commun MPlus, dont l'objectif était de proposer un contenu personnalisé sur les smartphones et tablettes sous l'appellation Hawaii. La plate-forme d'agrégation de contenu qui, par le truchement d'un abonnement mobile, aurait donné accès aux articles personnalisés et aux vidéos de Roularta (Knack, Trends, Data News), de De Persgroep (Het Laatste Nieuws, Dag Allemaal) et de VMMa, et à laquelle collaboréaient des entreprises comme In the Pocket et Ten Force, était quasiment prêtes, selon Stijn Vander Plaetse, directeur général de MPlus. Ce serait surtout les conditions changeantes du marché qui auraient mis fin à la co-entreprise ('joint venture').

"Il y a six mois encore, l'on pouvait sans problème demander cinquante euros ou plus pour un abonnement data mobile. Mais aujourd'hui, les prix ont tellement régressé et le secteur télécoms connaît des temps tellement difficiles que c'est à peine si des marges peuvent encore être dégagées. Dans ce contexte, le projet était devenu moins intéressant pour ses initiateurs."

Vande Plaetse n'a pas été jusqu'à dire que l'arrivée des plans tarifaires bon marché King & Kong de Telenet MPlus avait donné le coup de grâce au projet. Avec un peu de recul, ne serait-ce pas un peu ironique dans la mesure où l'un des objectifs d'Hawaii était précisément de pouvoir fournir du contenu vidéo au client final sans pour cela devoir d'abord passer par un intermédiaire comme Telenet.

Suite à l'arrêt de MPlus, jusqu'à 12 emplois sont sur la sellette, même si les personnes qui travaillaient pour le MVNO Jim Mobile (Jim Mobile dépendait de MPlus), réintégreront simplement la Vlaamse Mediamaatschappij.

En savoir plus sur:

Nos partenaires