Base: échec de couverture 3G

27/01/06 à 00:00 - Mise à jour à 26/01/06 à 23:59

Source: Datanews

L'opérateur mobile Base n'est pas parvenu début janvier à assurer la couverture de 30% exigée dans les conditions de la licence 3G. Entre-temps, Mobistar présente une offre pour le marché professionnel.

Base avait déjà fait savoir qu'elle n'atteindrait pas les objectifs fixés. "On continue à négocier avec la Région bruxelloise pour faciliter les autorisations pour les stations de base. Entre-temps, nous continuons le déploiement du réseau Edge qui est certainement aussi bon que le 3G", explique Bart Vandesompele, porte-parole de Base qui précise que le régulateur IBPT est informé de la situation. Il est certain que Base n'introduira pas à court terme une offre 3G commerciale.A l'en croire, Mobistar offre déjà une couverture de 30%. "Avec le 3G, nous visons exclusivement le marché professionnel des données et proposons aujourd'hui deux plans tarifaires dans le cadre Business Everywhere. La première, Max, est comparable à l'offre No Limit de Proximus, qui offre pour 55 EUR un accès illimité", explique son porte-parole Olivier Lechien. La seconde offre s'appelle Optima et propose 20 Mo pour 20 EUR, 60 Mo pour 40 EUR et jusqu'à 1 Go pour 60 EUR. Mobistar s'appuie sur les cartes de données 3G/GPRS de Novatel.Le Belug tanse BaseRappelons que Proximus a lancé dès avril 2004 des services 3G pour le marché professionnel. L'association Beltug des gros utilisateurs télécoms belges s'insurge contre les accusations de Base selon lesquelles Proximus dominerait le marché avec des pratiques anticoncurrentielles. La descente du Conseil de la concurrence chez Proximus est intervenue le jour même où le Beltug avait planifié une réunion chez Proximus avec 8 clients importants."C'est à tout le moins une histoire bizarre. Base a souvent indiqué qu'il ne considérait pas le marché professionnel comme important et a même démantelé la petite équipe qui s'y consacrait. Une offre destinée au marché professionnel exige une approche très différente. Ce que Base n'a pas. Ces dernières années, la concurrence est féroce entre Proximus et Mobistar. Et tout se passe parfaitement", considère Danielle Jabobs, directrice du Beltug.

Nos partenaires