Bart Versluys accroît sa participation dans Zora Bots

21/02/18 à 13:43 - Mise à jour à 13:42

Lors d'une conférence de presse organisée ce mardi matin, Bart Versluys, connu grâce au groupe de construction éponyme, a annoncé qu'il augmentait de 25 à 50 pour cent sa participation dans l'entreprise de robotique ostendaise Zora Bots.

Bart Versluys accroît sa participation dans Zora Bots

© BELGA

Zora Bots est l'entreprise de Tommy Deblieck et Fabrice Goffin. Elle a été fondée en 2013 et a progressé en l'espace de cinq ans jusqu'à devenir l'une des plus importantes firmes de logiciels pour robots dans le monde. Elle a déjà collaboré avec le géant robotique japonais Softbank Electronics sur les robots Zora et Pepper entre-temps assez connus. C'est Zora Bots qui fournit en effet le software par exemple aux robots de Softbank.

Dans le monde entier

Aujourd'hui, Zora Bots possède plusieurs filiales dans le monde entier. L'année dernière, l''entreprise en a ouvert une à San Francisco, au 'coeur' même de la robotique internationale. De plus, elle a conclu quasiment sur chaque continent plusieurs partenariats avec des firmes robotiques locales. Il n'y a qu'en Amérique du Sud qu'elle n'est pas encore présente. Les 'Zorabots' tels Pepper et Zora sont actuellement déjà utilisés dans divers hôpitaux, hôtels, maisons de retraite et magasins de par le monde, y compris en Belgique. Ostende est du reste la ville comptant le plus grand nombre de robots en utilisation (par tête d'habitant) et est ainsi souvent considérée comme la tête de pont en la matière.

Début 2017 déjà, Bart Versluys annonçait qu'il allait racheter 25 pour cent des actions de Zora Bots, mais entre-temps, il a porté sa participation à 50 pour cent. La confiance qu'il place dans la 'solution Zora' au niveau mondial ne fait que croître. Avec cet accroissement de capital, il espère que la progression internationale de l'entreprise ne fera qu'augmenter.

Oliver

En outre, Zora Bots a aussi annoncé que la famille des robots allait bientôt s'étendre avec l'arrivée d'Oliver. Ce robot proviendra initialement de l'entreprise chinoise CanBots qui, après avoir constaté le succès rencontré par Pepper et Zora, a également décidé de faire appel à Zora Bots pour équiper de software son modèle UO5.

Bart Versluys accroît sa participation dans Zora Bots

© Jari De Brabander

Cette collaboration a débouché sur le nouveau robot Oliver. Le software de Zora Bots a été adapté en l'espace de quelques semaines pour pouvoir fonctionner aussi avec ce modèle, ce qui permet à Oliver d'effectuer déjà quelques travaux de base. C'est ainsi qu'il peut se déplacer de manière indépendante, mais aussi répondre à certaines questions et donner des prévisions météo. Pour démontrer les possibilités de mouvements du robot, l'entreprise a même programmé quelques pas de danse inventés par Michael Jackson.

Entre-temps, un premier acheteur du tout nouveau Zorabot s'est déjà fait connaître. Deutsche Telekom AG a en effet commandé quelques modèles Oliver. Le but est qu'ils collaborent d'ici quelques mois dans divers magasins de la firme. Ils iront ainsi chercher les produits dans la réserve et fourniront plus d'informations aux clients intéressés.

Le Zorabot n'est pas conçu pour effectuer les tâches des humains, mais pour les simplifier, selon les deux fondateurs. Leur objectif final est d'intégrer le Zorasoftware dans n'importe quel robot. "Lorsque vous tapez un texte, vous n'utilisez pas un traitement de texte quelconque, mais bien Microsoft Word. Nous voulons que Zora devienne une telle norme au niveau des logiciels pour robots", conclut Tommy Deblieck, co-fondateur de Zora Bots.

Nos partenaires