Bart Tommelein: 'Supprimer les cartes prépayées, c'est comme tirer au canon sur un moustique'

22/06/15 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Le secrétaire d'Etat en charge du respect de la vie privée Bart Tommelein (Open VLD) n'est pas enthousiaste à l'idée de supprimer les cartes prépayées anonymes. C'est ce qu'il a déclaré à la TV flamande. Il aspire aussi à davantage de contrôle du travail au noir sur les marchés publics.

Bart Tommelein: 'Supprimer les cartes prépayées, c'est comme tirer au canon sur un moustique'

Bart Tommelein (Open VLD) © BELGA

Pour les marchés publics, c'est en principe toujours le candidat qui remet l'offre la plus intéressante qui est choisi. Selon Tommelein, l'on a à présent toutefois décidé aussi de prendre la qualité davantage en considération. "Nous devons mieux contrôler le travail au noir. Si nous optons toujours pour l'offre la plus économique, il est de notre devoir de vérifier si ces prix inférieurs ne s'expliquent pas par du dumping social et par de la concurrence déloyale de la part de travailleurs étrangers", a-t-il affirmé ce dimanche.

"Je vais convenir avec le premier ministre de veiller à ce que l'on exerce de meilleurs contrôles, afin d'éradiquer la fraude dans le secteur de la construction."

Hors proportion

Le secrétaire d'Etat, en charge aussi du respect de la vie privée, a encore ajouté dans l'émission 'De Zevende Dag' que le besoin d'un anonymat moindre garanti par les méthodes de paiement prépayées pour GSM ne peut entraîner la suppression des cartes prépayées. "Je comprends que le ministre de la Justice Koen Geens souhaite arrêter tous les malfaiteurs et que cela serait plus facile sans les cartes prépayées anonymes. Mais cela s'avère aussi hors proportion, puisque 40 pour cent des gens utilisent ce genre de carte. Et un certain nombre d'entre eux y ont recours pour des raisons budgétaires", a prétendu Tommelein.

Le secrétaire d'Etat a même parlé "de tirer au canon sur un moustique" en guise de comparaison. (Belga/JH)

Nos partenaires