Baromètre TIC 2013 Wallonie: les entreprises

24/06/13 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Source: Datanews

L'Agence Wallonne des Télécommunications (AWT) vient de publier les conclusions de son Baromètre TIC 2013. Le deuxième volet concerne les entreprises.

Baromètre TIC 2013 Wallonie: les entreprises

L'Agence Wallonne des Télécommunications (AWT) vient de publier les conclusions de son Baromètre TIC 2013. Le deuxième volet concerne les entreprises.

Une précision tout d'abord: l'enquête concerne toutes les tailles d'entreprise, depuis l'indépendant. En termes d'équipements, 92% des entreprises wallonnes disposent d'au moins un ordinateur et 83% d'une connexion internet, dont 29% d'une connexion mobile. Seules 32% des entreprises ont un site web (mais 63% des entreprises de plus de 5 collaborateurs) et à peine 5% ont un site web adapté aux appareils mobiles.

L'e-business et l'e-commerce restent embryonnaires puisque 9% d'entreprises font de la vente en ligne et 9% également ont des relations électroniques avec leurs partenaires commerciaux. Cela dit, 52% reçoivent des factures électroniques et 30% en envoyent, tandis que 48% font des déclarations administratives par voie électronique.

Par contre, le cloud est bien développé puisque 31% des entreprises sauvegardent des données dans le cloud. Même si 9% seulement d'entreprises utilisent des applications en SaaS, surtout de la bureautique et de la messagerie (82%), du stockage (34%) et un réseau social (25%). A cet égard, la sécurité demeure un frein majeur.

Le télétravail se développe à grands pas, sachant de 26% des entreprises déclarent fournir une connexion internet à certains de leurs collaborateurs, 31% mettent un smartphone à la disposition de certains travaileurs et 38% comptent au moins un télétravailleur régulier.

Face à ces constats, l'AWT recommande aux entreprises d'adapter leur site web au surf mobile, de privilégier l'échange de bonnes pratiques et la mutualisation des besoins TIC, d'améliorer la formation des chefs d'entreprise aux technologies TIC, de développer la veille technologique et économique, ainsi que de rationaliser les aides publiques pour les rendre plus efficaces et mieux accessibles aux entreprises.

En savoir plus sur:

Nos partenaires