Baromètre TIC 2013 Wallonie: l'enseignement

24/06/13 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: Datanews

L'Agence Wallonne des Télécommunications (AWT) vient de publier les conclusions de son Baromètre TIC 2013. Le troisième volet concerne l'enseignement.

Baromètre TIC 2013 Wallonie: l'enseignement

L'Agence Wallonne des Télécommunications (AWT) vient de publier les conclusions de son Baromètre TIC 2013. Le troisième volet concerne l'enseignement.

Troisième et dernier volet de l'enquête sur les usages des TIC en Région wallonne à l'initiative de l'AWT. Cette enquête a été menée à la fois auprès des chefs d'établissement et des enseignants.

Dans le fondamental, on recense 5,1 ordinateurs pour 100 élèves (+ 27% par rapport à 2009) et dans le secondaire 13,8 ordinateurs pour 100 éleves (+ 37%). Quelque 65% de ces ordinateurs (92% sont des ordinateurs fixes) ont moins de 3 ans et 87% sont connectés à l'internet.

On recense aussi 3,2 vidéoprojecteurs et 1,6 tableau interactif pour 100 élèves dans le primaire, et 11,6 vidéoprojecteurs et 4,2 tableaux interactifs dans le secondaire.

Par rapport à une récente étude de la Commission européenne (Survey of Schools: ICT in Education, 19 avril 2013), la Wallonie se situe à la moitié de la moyenne européenne. L'intégration des TIC à l'école se fait encore à un rythme trop lent et ne s'inscrit que trop peu souvent dans un projet pédagogique.

Si les écoles restent relativement peu équipées en ICT, les enseignants semblent eux mieux lotis.

Ainsi, 93% d'entre eux utilisent quotidiennement l'internet, au départ d'un ordinateur fixe (67%) ou portable (83%), d'une tablette (24%) ou d'un smartphone (32%).

Ils sont 63% à considérer leur maîtrise de l'ICT comme suffisante, alors que 20% n'ont jamais reçu de formation spécifique. Ils utilisent leur ordinateur surtout pour préparer leurs cours ainsi que pour la gestion de leurs élèves, mais n'utilisent que très rarement leur ordinateur en classe.

Ils considèrent le recours à l'ICT essentiellement comme positif pour diversifier les pratiques pédagogiques ainsi que pour gagner du temps lors des préparations et en classe, ainsi que pour mieux individualiser le travail des élèves et pour augmenter l'implication des élèves.

En revanche, ils ne considèrent pas que l'ICT permettra d'améliore les résultats des éleves ou de diminuer le nombre d'échecs.

Pour les directions des écoles, les priorités sont d'encourager la formation des enseignants aux TIC et d'améliorer la qualité des infrastructures (notamment les connexions internet, surtout le Wi-Fi et l'apport d'ordinateurs portables), tandis que les enseignants évoquent par priorité l'amélioration des équipements informatiques et la formation continuée ainsi que la mise en place de personnes ressources ICT.

Pour l'AWT, il importe désormais de développer et d'améliorer l'infrastructure réseau (fibres optiques, haut débit, connexions dans les classes, solutions cloud), d'augmenter l'équipement informatique (surtout les kits mobiles, éventuellement par le biais de chèques numériques), ainsi que d'accompagner et de former les enseignants, d'offrir un meilleur support au sein de l'école et de favoriser la création et le partage de ressources de même que de renforcer les coopérations entre les acteurs de la Région et de la Communauté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires