Baromètre IT de l'AWT: bilan de l'e-health

28/06/11 à 14:51 - Mise à jour à 14:51

Source: Datanews

Un important chapitre du Baromètre 2011 (usage de l'ICT en Wallonie), publié récemment par l'AWT, est consacré à l'informatique dans le secteur des soins de santé.

Baromètre IT de l'AWT: bilan de l'e-health

Un important chapitre du Baromètre 2011 (usage de l'ICT en Wallonie), publié récemment par l'AWT, est consacré à l'informatique dans le secteur des soins de santé. Connexions Internet, WiFi, dossier médical informatisé, réseau de partage de données entre institutions et professionnels de la santé, équipement individuel des praticiens... l'e-health est en progrès mais le chantier est très loin d'être terminé.

L'AWT émet dès lors quelques recommandations. L'Agence conseille par exemple de mutualiser bonnes pratiques et processus hospitaliers. "Un groupement du type Qualicité hospitalier [Ndlr: à l'image de celui mis en oeuvre pour la modélisation et mutualisation des pratiques et solutions des pouvoirs locaux] pourrait être créé et aidé financièrement par la Région."

Il serait également utile à ses yeux d'améliorer l'information et la sensibilisation des professionnels de la santé et d'apporter une assistance au-delà du lancement d'un projet et de l'implémentation de nouveaux systèmes et applications, du fait qu'ils "induisent de nombreux changements organisationnels pour les hôpitaux et une évolution des métiers pour le personnel."

Il s'agira par ailleurs de pousser plus loin les possibilités d'accès aux données médicales, par exemple pour les prestataires opérant à l'extérieur de l'hôpital (ce qui supposera de résoudre la réticence de certains praticiens). A cet égard, l'un des freins réside sans doute dans les craintes de détournement de données ou d'accès non autorisés. L'AWT pointe donc également la nécessité de "mettre à disposition des institutions hospitalières l'expertise en matière de sécurité informatique."

Son enquête, réalisée auprès des 36 institutions hospitalières de Wallonie, relève que 58% d'entre elles disent avoir subi un problème de sécurité IT en 2010; 50% des institutions multi-sites ont été victimes de virus. Elles constatent également une recrudescence des infractions en interne, consécutives à la généralisation des dossiers patient informatisés. De nouvelles mesures sont donc prises mais butent parfois sur la complexité et le coût des solutions à mettre en oeuvre (dédoublement du réseau, compartimentage en sous-réseaux étanches, plan DRP...).

Autre point que souligne l'AWT: tout partage de données devra être précédé de la stipulation de mesures légales "en particulier en matière de standardisation des nomenclatures et d'identification des patients."

En savoir plus sur:

Nos partenaires