Ballmer critique vis-à-vis de l'entreprise Microsoft de son successeur

03/12/15 à 13:27 - Mise à jour à 13:27

Steve Ballmer trouve à tout le moins opaques les rapports financiers de Microsoft. Et sa stratégie mobile n'est pas non plus à la hauteur, selon lui.

Ballmer critique vis-à-vis de l'entreprise Microsoft de son successeur

© Reuters

Ballmer - encore et toujours un actionnaire de poids de Microsoft - recourt même à un langage nettement moins diplomatique lors d'une interview accordée à Dina Bass de Bloomberg Business. Il juge en effet 'merdiques' ('bullshit') les chiffres cités par Microsoft à propos de ses activités 'cloud' et de ses nouvelles initiatives en matière de hardware.

Pour donner une vision du succès de ces activités, Microsoft devrait présenter des chiffres purs et durs quant à son chiffre d'affaires, à ses volumes de vente et à ses marges bénéficiaires, d'après Ballmer. Au lieu de cela, Microsoft publie ce qu'on appelle le 'run rate': une prévision du chiffre d'affaires annuel à atteindre sur base de l'état des lieux à un moment précis de l'année. Sur cette base, Microsoft prévoit un chiffre d'affaires annuel de 20 milliards de dollars pour sa division 'cloud' en... 2018.

Ballmer veut savoir ce que Microsoft conserve du nuage

Balmer souhaiterait aussi savoir ce que Microsoft garde à présent vraiment de ces activités. La marge bénéficiaire sur le software est traditionnellement élevée, mais nettement plus faible sur le hardware et sur les services 'cloud'. Pour ces derniers, Microsoft n'avait mentionné plus tôt cette année qu'une marge brute de 44 pour cent. Mais ce qu'il en reste en fin de compte, Ballmer ne peut, à l'entendre, même plus le deviner deux ans après qu'il ait cédé son siège directorial à Nadella.

'La stratégie mobile de Nadella ne fonctionnera pas'

Ballmer se montre aussi critique vis-à-vis de la stratégie de Microsoft dans le domaine des téléphones mobiles. L'idée de Nadella, c'est que Microsoft peut combler l'écart la séparant d'Android et d'iOS au moyen de Windows Universal Apps permettant aux développeurs de créer des applis pour plusieurs plates-formes en même temps. Ballmer a 'descendu en flèche' cette idée par ces mots: 'Cela ne fonctionnera pas'. La seule option qu'a Microsoft, c'est de faire en sorte que les téléphones Windows puissent faire tourner les applis Android, selon Ballmer.

Source: Automatiseringgids

En savoir plus sur:

Nos partenaires