Babelway dope l'e-facture chez Carrefour

05/02/09 à 09:50 - Mise à jour à 09:49

Source: Datanews

Aujourd'hui, plus de 80% des factures entrantes chez le distributeur Carrefour Belgium, soit plus de 75.000 documents par mois livrés par quelque 400 fournisseurs) sont d'ores et déjà au format électronique. Un projet dans lequel est notamment impliqué Deskom qui avait été sélectionnée en septembre 2007 déjà.

Aujourd'hui, plus de 80% des factures entrantes chez le distributeur Carrefour Belgium, soit plus de 75.000 documents par mois livrés par quelque 400 fournisseurs) sont d'ores et déjà au format électronique. Un projet dans lequel est notamment impliqué Deskom qui avait été sélectionnée en septembre 2007 déjà.

Mais la société ne compte pas s'arrêter en (si bon) chemin et voudrait réduire de 10% encore le nombre de factures reçues au format papier. Après avoir lancé un appel d'offres auprès de différents fournisseurs de solutions de facturation électronique, le groupe s'est adressé à la startup belge Babelway pour une double mission. Tout d'abord, celle-ci lui proposera sa plate-forme Sofware-as-a-Service pour la dématérilisation des documents. Ce faisant, aucun logiciel ne devra plus être installé. Cette plate-forme permettra d'échanger non seulement des factures, mais aussi des bons de commande, des notes d'expédition, etc.) entre deux fournisseurs utilisant des systèmes hétérogènes.

L'autre mission confiée à Babelway consistera à informer et former les nouveaux partenaires commerciaux afin de les inciter à adopter l'e-facture. Dans le cadre d'une formation d'une journée à la Babel Academy, chaque entreprise aura l'occasion, en association avec Carrefour, de traduire son modèle de facture en un format Edifact qui sera ensuite testé par Carrefour avant sa mise en service.

A noter que depuis le début de l'année, Babelway est le nouveau nom de Babelgum, hub d'échange électronique de données.

Nos partenaires