Babelway accréditée pour l'e-facture

08/10/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Spécialisée dans l'automatisation des flux de données entre partenaires commerciaux, la néo-louvaniste Babelway vient de se voir attribuer l'accréditation pour la facture électronique.

Spécialisée dans l'automatisation des flux de données entre partenaires commerciaux, la néo-louvaniste Babelway vient de se voir attribuer l'accréditation pour la facture électronique.

En pratique, le service de Babelway peut être utilisé pour recevoir, envoyer et/ou archiver des factures électroniques dématérialisées, et se débarasser de la version papier de ses factures. "Notre solution s'applique à toute société qui possède un printer driver qui peut veut transmettre ses factures électroniquement au lieu des les imprimer et les envoyer", résume François Van Uffelen, directeur général de Babelway.

La spécificité de Babelway réside dans son approche cloud qui ne nécessite pas l'instalaltion d'un logiciel, ni l'achat d'un certificat, l'utilisateur gardant le contrôle total via une interface en self-service. Selon une récente analyse de l'AWT (Agence wallonne des télécommunications), "en théorie, les conditions tant juridiques que techniques sont à maintenant réunies pour adopter la facturation électronique, puisque celle-ci peut avoir la même valeur juridique que la papier." Et l'AWT d'identifier les principaux acteurs belges de l'e-facture: Certipost (dont la solution serait agréée dans plusieurs pays européens et qui propose un 'coffre-fort' électronique permettant aux consommateurs de stocker leurs factures entrantes), Isabel (dont l'offre Zoomit est largement utilisée par les entreprises et les consommateurs) et Ekyona (solution en mode SaaS limitée à la facture électronique). Outre donc désormais Babelway qui propose aussi une application de traduction multi-protocole de fichiers électroniques en mode cloud (voir notre dossier Cloud dans le prochain numéro).

Rappelons que selon la FEB, le recours à l'e-facturation permettrait d'économiser jusqu'à 3,5 milliards EUR, mais que 1% seulement des factures sont envoyées aujourd'hui électroniquement.

Nos partenaires