Avenir (r)assuré pour Dexia Technology Services

11/10/11 à 10:39 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

La filiale informatique du groupe Dexia, Dexia Technology Services (DTS), aurait reçu des garanties de continuité de ses activités informatiques pour la banque et l'assurance. Dexia Technology Services (DTS), c'est 500 personnes environ - essentiellement en Belgique, mais aussi au Luxembourg - qui prestent des services informatiques pour le groupe Dexia, surtout la banque et les assurances. Prestent ou plutôt prestaient puisque le groupe est désormais démantelé. Alors quid de ce client "privilégié"? En effet, DTS n'était pas concerné par l'accord de reprise par l'Etat belge de Dexia Banque, à l'instar des employés du Holding et de Dexia Asset Management.

Avenir (r)assuré pour Dexia Technology Services

© belga

La filiale informatique du groupe Dexia, Dexia Technology Services (DTS), aurait reçu des garanties de continuité de ses activités informatiques pour la banque et l'assurance.

Dexia Technology Services (DTS), c'est 500 personnes environ - essentiellement en Belgique, mais aussi au Luxembourg - qui prestent des services informatiques pour le groupe Dexia, surtout la banque et les assurances. Prestent ou plutôt prestaient puisque le groupe est désormais démantelé. Alors quid de ce client "privilégié"? En effet, DTS n'était pas concerné par l'accord de reprise par l'Etat belge de Dexia Banque, à l'instar des employés du Holding et de Dexia Asset Management.

D'après Jean-Michel Cappoen, secrétaire général du Setca, un accord de principe aurait été trouvé avec la direction concernant un contrat d'exclusivité pour les services informatiques, à l'issue du conseil d'entreprise d'hier. Il faut rappeler que DTS ne supportait pas les activités de Dexia en Turquie où une informatique propre était en place. Par ailleurs, DTS ne travaillait désormais plus que pour les entités du groupe Dexia et avait arrêté de livrer des services à des tiers.

Reste qu'il s'agit d'un accord de principe, insiste Jean-Michel Cappoen, qui "doit encore être finalisé, mais qui offre des garanties tant pour la banque et l'assurance que ses services seront assurés que pour le personnel qui pourra continuer à travailler pour DTS."

Un accord d'autant plus bienvenu que "le personnel était en ébullition" et que le climat social s'est (à nouveau) détérioré au sein de DTS dirigé depuis l'été 2010 par Danny Janssens qui avait remplacé Alain De Frenne, après pas mal de remous.

En savoir plus sur:

Nos partenaires