Aucun obstacle dans le dossier du câble wallon, selon l'auditeur du Conseil d'Etat

12/12/06 à 00:00 - Mise à jour à 11/12/06 à 23:59

Source: Datanews

En référé de la plainte déposée par Telenet à propos des négociations de reprise exclusives menées entre Ale-Brutélé et les 8 câbleurs wallons, l'auditeur du Conseil d'Etat a déclaré qu'une annulation ne se justifiait pas.

Pour l'auditeur du Conseil d'Etat, le rachat des câbleurs wallons ne doit pas être bloqué, peut-on lire dans le journal De Tijd. Le Conseil lui-même n'a pas encore prononcé de jugement, mais le fera dans les prochains jours. En général, il suit l'avis de l'auditeur.Pour Telenet, le référé constituait un dernier espoir quant à une reprise éventuelle des intercommunales wallones du câble, une opération d'une valeur supérieure à 400 millions d'euros. L'entreprise malinoise avait émis des doutes à propos du déroulement du processus d'offres. Tout, y compris le monde politique, semblait, selon Telenet, viser une reprise par l'autre moitié des câbleurs wallons, le groupe Ale-Brutélé. Le tribunal de Namur avait déjà marqué son soutien pour la plainte déposée par Telenet.A présent que tout indique que le Conseil d'Etat émettra un jugement négatif, on doute que Telenet entreprenne d'autres actions juridiques. Telenet se tournera sans doute à présent vers d'autres cibles à reprendre. L'entreprise vient d'ailleurs d'annoncer le rachat d'UPC Belgique, ce qui lui permettra d'accueillir ses premiers clients bruxellois (et donc aussi francophones).

Nos partenaires