Au moins quatre fois plus d'accidents à cause de la technologie automobile mains libres

13/06/13 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Datanews

Les constructeurs automobiles lancent des systèmes mains libres qui permettent aux conducteurs d'envoyer sans les mains des courriels et SMS. C'est plus dangereux qu'il n'y paraît, selon une nouvelle étude américaine.

Au moins quatre fois plus d'accidents à cause de la technologie automobile mains libres

© Reuters

L'on savait déjà qu'il était dangereux d'utiliser un smartphone tout en conduisant. L'utilisateur qui fixe ne fût-ce que quelques instants son écran, a en effet parcouru bien vite une centaine de mètres avant qu'il regarde à nouveau la route. Pour résoudre ce problème, des constructeurs automobiles sortent toujours plus de modèles équipés d'une nouvelle technologie permettant aux conducteurs d'envoyer par reconnaissance vocale des courriels, SMS, tweets et messages Facebook et d'obtenir des réponses via les haut-parleurs de la voiture.

Tout cela semble sûr, mais tel n'est pas le cas, selon des chercheurs de l'université américaine de l'Utah. Dans leur étude, réalisée à la demande de l'association américaine des automobilistes AAA (le pendant de notre Touring Assistance), l'on peut lire que l'internet main libre dans la voiture représente un risque accru pour la sécurité.

Complètement surchargé

Les chercheurs, sous la direction du spécialiste du cerveau David Strayer, ont observé des conducteurs dans des simulateurs et dans des voitures, qui écoutaient la radio et ne faisaient rien d'autre que conduire leur véhicule, alors que d'autres recouraient aux nouveaux systèmes mains libres. Le niveau de distraction était mesuré sur une échelle d'1 à 5. "Le conducteur non distrait était au niveau un, alors que celui qui était complètement surchargé par toute une activité mentale, se trouvait au niveau cinq", a expliqué Strayer à la radio publique américaine NPR.

Celui qui écoutait la radio ou un livre audio, se trouvait au niveau 1, selon l'étude. Téléphoner par contre - en main libre ou non - correspondait à la catégorie 2. "Mais lorsque des gens se mettaient à recevoir ou à expédier des mails avec un système basé purement sur la voix, leur permettant d'écouter des messages et d'y répondre, même avec les mains sur le volant, l'on en était au niveau de distraction mentale 3."

Plus de risques d'accident

Une étude précédente indiquait qu'un conducteur utilisant un GSM en conduisant courait quatre fois plus de risques d'être impliqué dans un accident, selon Strayer: "Tout qui utilise les systèmes mains libres au volant, court donc au moins autant, voir plus de risques d'avoir un accident."

"Si davantage de personnes utilisent cette technologie, il y aura nettement plus de conducteurs distraits sur la route qui ne verront pas les feux stop des autres véhicules ou les passants", a prévenu Strayer. "Notre message est clair: ne vous laissez pas bercer par un faux sentiment de sécurité. Ces systèmes ne sont pas plus sûrs. A un moment donné, nous devrons donc décider ce que nous trouvons acceptable sur le plan de la distraction en conduisant. Nous l'avons fait avec l'alcool et nous devons à présent faire de même avec ces nouvelles technologies." (TV)

En savoir plus sur:

Nos partenaires