Au marché de juger l'écran de sélection du navigateur pour Windows

08/10/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

La Commission européenne donne un mois aux différents acteurs du marché pour réagir à la proposition de Microsoft d'intégrer à Windows un écran de sélection du navigateur. Microsoft se montre satisfaite.

La Commission européenne donne un mois aux différents acteurs du marché pour réagir à la proposition de Microsoft d'intégrer à Windows un écran de sélection du navigateur. Microsoft se montre satisfaite.

En juillet, Microsoft déposait sur la table de la Commission européenne sa proposition d'introduire dans Windows ce qu'elle appelle un 'ballot screen' de sélection du navigateur, et ce en réponse à l'objection de la Commission, selon laquelle Microsoft abuserait de sa position dominante sur le marché en couplant Internet Explorer à Windows. Cette proposition d'un écran de sélection au cours des cinq années à venir est en fait un compromis, après que Microsoft ait d'abord indiqué que Windows 7 n'intégrerait pas de navigateur dans sa version européenne.

Neelie Kroes, commissaire européenne en charge de la concurrence, annonce à présent que cette proposition sera soumise à l'attention des diverss acteurs du marché pendant un mois. Microsoft se déclare satisfaite. Brad Smith, general counsel chez Microsoft, a qualifié cette prise de position de "date importante" et de "grand pas en avant". "Nous espérons que nous pourrons ainsi faire une croix sur le passé et construire une nouvelle base pour l'avenir."

Microsoft a du reste fait une deuxième concession à la Commission européenne. Pour des produits comme Windows, Windows Server, Office, Exchange et SharePoint, la société déclare qu'elle va mettre la documentation technique à disposition des développeurs externes, afin qu'ils puissent créer des produits entièrement compatibles avec les siens.

Nos partenaires