Attention danger pour les vacances! Où les enfants surfent-ils ?

20/06/13 à 14:40 - Mise à jour à 14:40

Source: Datanews

Juste avant les vacances, Kaspersky Lab a rédigé un rapport sur les destinations de navigation des enfants. Malgré l'interdiction des parents, il s'agit des réseaux sociaux et des sites pornographiques.

Attention danger pour les vacances! Où les enfants surfent-ils ?

Le spécialiste de la sécurité Kaspersky Lab signale que durant les vacances scolaires imminentes, les jeunes feront un usage encore plus intensif d'internet. Et pas toujours de manière raisonnable. En avril, Kaspersky Lab a demandé à B2B International d'analyser le comportement des jeunes sur le net sur base du feedback mondial des modules de contrôle parental intégrés aux produits Kaspersky Lab. Sous le titre 'What are children doing online?', le rapport de Kaspersky Lab indique que 31 pour cent (52 millions de tentatives) de comportements de navigation interdits étaient consacrés aux réseaux sociaux, suivis par les sites à connotation érotico-pornographiques (16,8%, plus de 25 millions de tentatives) et par les magasins web (16,7%). Suivent ensuite, mais à distance, les chats et forums, le webmail, les sites offrant des logiciels illégaux et les jeux internet. Ce classement diffère certes d'un pays à l'autre. C'est ainsi qu'aux Etats-Unis par exemple, ce sont les sites pornographiques qui occupent le premier rang, suivis par les magasins web et les réseaux sociaux. Cela peut s'expliquer par les avis des parents eux-mêmes, qui, aux Etats-Unis font manifestement davantage grand cas du porno que de l'accès aux réseaux sociaux.

Pour ce qui est des boutiques web, Kaspersky Lab met en tout cas les parents en garde, afin de contrôler les moyens des enfants de payer en ligne (données de cartes de crédit, PayPal info, etc.) car il arrive souvent que de jeunes bambins trouvent leur voie dans les processus appliqués par les magasins web.

Utilisez le contrôle parental

Au cours des vacances toutes proches, les parents feraient bien de vérifier si leurs produits de sécurité sont équipés du contrôle parental et, dans l'affirmative, de les utiliser le plus intensivement possible. Généralement, l'accès à certains sites spécifiques notamment peut être interdit, et/ou une durée d'utilisation déterminée de l'internet peut être paramétrée.

Ce que l'étude ne mentionne malheureusement pas, c'est l'utilisation d'environnements comme Tor, permettant de surfer de manière anonyme sur le net. Nombre de jeunes connaissent ces environnements et peuvent ainsi accéder au pire contenu possible. Les parents doivent à coup sûr recourir au contrôle parental, afin de bloquer ce genre de possibilités d'accès.

Nos partenaires