Attaque frontale d'Huawei sur Apple et Samsung

08/05/14 à 09:43 - Mise à jour à 09:43

Source: Datanews

A Paris, Huawei a présenté l'Ascend P7, un smartphone G4 qui entend rivaliser avec le Galaxy S5 de Samsung et l'iPhone 5S d'Apple.

Attaque frontale d'Huawei sur Apple et Samsung

L'entreprise chinoise Huawei - devenue aujourd'hui le numéro 3 mondial dans le domaine des smartphones - a présenté à Paris son tout nouveau smartphone: l'Ascend P7. Ce dernier poursuit le cap amorcé en juin dernier par le P6 combinant design et gadgets technologiques. Quatre millions de smartphones P6 ont été écoulés, dont 12.000 en Belgique. "La principale critique que nous avons essuyée, c'était l'absence de la 4G. Nous entendons y remédier avec le P7", déclare Robbert De Graaf, country director en partance d'Huawei Consumer Benelux. D'ici deux semaines, c'est en effet Dirk Pauwels qui sera le nouveau country director belge.

Concurrence ouverte

A présent qu'Huawei s'est emparée de la troisième place sur le marché des smartphones, le fabricant peut se permettre de regarder vers le haut, à savoir vers les deux leaders du marché. "Car ces deux là ne sont plus aussi imposants que ce que l'on imagine trop souvent. Nous ambitionnons de jouer un rôle de challenger. Voilà pourquoi les détaillants sont enthousiastes envers notre entreprise: ils nous considèrent comme un acteur susceptible de changer le paysage actuel", affirme De Graaf.

L'on a ainsi constaté que durant la présentation de son nouveau produit-phare, Huawei n'a pas manqué de faire des comparaisons avec Apple et Samsung. C'est ainsi que le P7 est nettement plus mince (6,5 mm) que le Galaxy S5 et que l'iPhone 5S, alors que son rapport 'screen-to-body' est meilleur: à savoir un écran plus pratique. Cet écran full-hd de 5 pouces présente du reste une densité en pixels de 446 ppi, ce qui est ici aussi mieux que ce qu'offrent les appareils de pointe de Samsung et d'Apple. Sous le capot, l'on trouve Android KitKat, un processeur quadri-coeur cadencé à 1,8 GHz, 2 Go de mémoire et 16 Go de capacité de stockage, extensible au moyen d'une carte microSD.

L'accent sur les selfies et l'appareil photo (frontal)

Le P7 n'offre peut-être pas de grandes innovations, mais propose quand même quelques gadgets (logiciels) qui peuvent s'avérer très utiles dans la pratique. Comme un écran de prévisualisation des selfies pour contrôler si vous avez bonne mine avant impression. A l'avant du smartphone, l'on trouve par ailleurs un objectif à 8 méga-pixels, afin d'améliorer la qualité d'image de vos selfies. Ici encore une dia projetée sur grand écran démontrait une supériorité vis-à-vis de la concurrence: 1,2 mp pour l'iPhone 5S et 2 mp pour le Galaxy S5.

A l'arrière, il y a par ailleurs un appareil photo à 13 méga-pixels pour lequel Huawei revendique même la qualité dslr de l'appareil reflex via un processeur d'image séparé de Via Altek: la pratique devra cependant démontrer s'il en est bien ainsi. Il s'agit par exemple de pouvoir prendre des photos ultra-rapidement et de réaliser des prises de vue valables dans des conditions d'éclairage moindres.

Pour ce qui est de la connectivité, l'on trouve donc une puce 4G - un 'silicon-on-a-chip' (SoC) maison - et deux antennes. Malgré le boîtier en métal, cela devrait assurer une meilleure qualité de réception.

Pour terminer, quelques mots encore sur la batterie de 2.500 mAh. Selon Huawei, celle-ci devrait être suffisamment puissante pour offrir une autonomie de deux jours en utilisation normale. Lorsqu'il reste 10% de charge dans la batterie, le smartphone pourrait encore demeurer en standby une journée durant et ce, grâce à une petite astuce de gestion de l'énergie, comme d'autres fabricants le prévoient aujourd'hui aussi.

A partir de juin

Le P7 - dont la finition est en métal - se déclinera en trois couleurs (noir, blanc et... rose) et sera disponible à partir du 7 juin dans notre pays au prix de 449 euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires