Atos va privatiser sa division de paiements Wordline

22/02/13 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Datanews

Atos souhaite que Worldline devienne le numéro un du marché européen des transactions de paiement et commerciales. La division deviendra donc une entreprise autonome d'ici l'été.

Atos va privatiser sa division de paiements Wordline

Atos Worldline sera privatisée, a déclaré sa maison mère Atos lors de la présentation de ses chiffres annuels. La privatisation devrait être un fait d'ici les vacances. L'on ne sait cependant pas encore comment cela se fera concrètement. L'on ne connaît pas non plus les possibles conséquences de cette opération pour le personnel. L'objectif est en tout cas que toutes les activités concernant les transactions de paiement et commerciales soient hébergées chez Worldline. L'année dernière, Atos Worldline a enregistré un chiffre d'affaires de 927 millions d'euros, en hausse de 2,2% par rapport à 2011. Avec une marge brute de 17,5%, Worldline est de loin la division la plus rentable d'Atos.


La maison mère Atos a l'an dernier réalisé au niveau mondial un chiffre d'affaires de 8.844 millions d'euros et un bénéfice net de 224 millions d'euros. Suite au rachat, fin 2010, de Siemens IT Solutions and Services, les chiffres d'affaires de 2011 et 2012 ne sont pas totalement comparables, mais après avoir effectué les corrections qui s'imposent, l'on peut quand même parler d'une croissance de 0,8%. Le Benelux représente 11% du chiffre d'affaire total. Le chiffre d'affaire d'Atos au Benelux a certes reculé de 4,5% à 978 millions d'euros, mais la marge y a crû de 7,2% à 8%.


Atos estime que 2013 sera de nouveau une bonne année. Elle a enregistré au niveau mondial pour quasiment 10 milliards d'euros de commandes. Chez nous, Atos est dans la course pour le troisième contrat d'externalisation flamand d'une valeur de quasiment 1 milliard d'euros et qui est pour l'instant entre les mains du consortium Belgacom-HP. Atos a récemment décroché le contrat fédéral quinquennal d'exploitation des services ICT et de l'infrastructure de la Chancellerie et des services partagés. Ce contrat a une valeur de 21 millions d'euros.


Au niveau mondial, 76.417 personnes travaillent pour Atos. En Belgique, l'entreprise compte 900 collaborateurs, dont une centaine d'informaticiens.

Nos partenaires