Atos souhaite s'emparer de Bull

26/05/14 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Datanews

Atos émet une offre sur son homologue Bull. En regroupant les deux entreprises IT françaises, Atos entend devenir le numéro un européen en sécurité et cloud.

Atos souhaite s'emparer de Bull

Atos émet une offre sur son homologue Bull. En regroupant les deux entreprises IT françaises, Atos entend devenir le numéro un européen en sécurité et cloud. Atos libère 620 millions d'euros, soit 4,90 euros par action, un montant supérieur de 22 pour cent au cours de clôture de vendredi dernier. Dans un communiqué commun, il apparaît en outre que les deux conseils d'administration et les représentants d'un quart des actions recommandent l'offre de rachat.

Thierry Breton, CEO d'Atos, fait observer que les spécialisations de Bull, comme la cyber-sécurité, l'analytique des données et la grande puissance IT sont complémentaires des opérations à grande échelle d'Atos. Breton a du reste travaillé chez Bull de 1993 à 1997.

L'année dernière, Atos occupait quelque 77.000 personnes dans 47 pays. Sur base des données de Trendstop, l'entreprise a en 2012 enregistré en Belgique un chiffre d'affaires de 220 millions d'euros et comptait quelque 858 collaborateurs.

Dans notre pays, Bull a de son côté réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 67 millions d'euros, selon Trendstop, et occupait 111 personnes. Au début de cette année, l'entreprise avait annoncé une vaste opération de restructuration destinée à lui rapporter 30 millions d'euros au niveau mondial. Jusqu'il y a peu, la filiale belge était dirigée par Saskia Vanuffelen qui a entre-temps rejoint Ericsson.

Selon l'agence Bloomberg, les deux entreprises possèdent un chiffre d'affaires (international) conjoint de dix milliards de dollars.

Nos partenaires