Atos Origin s'est endettée pour Banksys et BCC

01/03/07 à 00:00 - Mise à jour à 28/02/07 à 23:59

Source: Datanews

Le groupe de services informatiques a communiqué un chiffre d'affaires en stagnation et des pertes à hauteur de 264 millions d'euros. Pour retrouver la rentabilité, Atos Origin a notamment procédé à une valse de "country managers"

Atos Origin explique sa plongée dans le rouge par des retards dans la signature de nouveaux contrats en Grande-Bretagne et à un environnement difficile en Italie. Le rachat de Banksys et BBC, l'été dernier, a creusé l'endettement net du groupe, qui atteint désormais 360 millions d'euros (contre 180 millions fin 2005). En retirant le coût net de l'acquisition des deux sociétés belges, Atos Origin précise que la dette se limiterait à 60 millions. Ce qui indique dons que le groupe a creusé sa dette de 300 millions d'euros pour racheter les spécialistes belges du paiement électronique. Le montant du rachat a toujours été tenu secret.Pour retrouver la rentabilité, Atos Origin est occupée à exécuter une réorganisation majeure en Italie et en Grande-Bretagne. Par ailleurs, de nouveaux "country managers" ont été nommés en Belgique, mais aussi en France, en Italie, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. Un autre objectif du "plan de transformation" d'Atos Origin est que 20% des ressources dans les activités d'intégration de systèmes soient désormais localisées en offshore ou en nearshore.Pour 2007, Atos Origin s'attend à une croissance de 8,5% du chiffre d'affaires et à une augmentation significative de sa marge opérationnelle au Royaume-Uni et en Italie.

Nos partenaires