Atos Origin s'empare de Siemens IT Solutions & Services

15/12/10 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

Source: Datanews

Le géant des services ICT Atos Origin débloque 850 millions d'euros (partiellement en actions et partiellement en espèces) pour acquérir la division ICT de Siemens, Siemens IT Solutions & Services (SIS). En échange, Siemens prend une participation de 15 pour cent dans Atos Origin pour une durée minimale de 5 ans. En outre, Atos Origin a décroché un contrat d'externalisation IT de sept ans chez Siemens, d'une valeur de quelque 5,5 milliards d'euros. Depuis des années déjà, il était évident que Siemens ne savait pas bien quoi faire avec sa division IT SIS. Après l'avoir mise en vente pendant quelque temps, l'entreprise avait décidé que l'IT était quand même importante pour le groupe Siemens, après quoi, fin 2009, l'entreprise changea à nouveau d'avis et décida de privatiser SIS.

Atos Origin s'empare de Siemens IT Solutions & Services

Le géant des services ICT Atos Origin débloque 850 millions d'euros (partiellement en actions et partiellement en espèces) pour acquérir la division ICT de Siemens, Siemens IT Solutions & Services (SIS). En échange, Siemens prend une participation de 15 pour cent dans Atos Origin pour une durée minimale de 5 ans. En outre, Atos Origin a décroché un contrat d'externalisation IT de sept ans chez Siemens, d'une valeur de quelque 5,5 milliards d'euros.

Depuis des années déjà, il était évident que Siemens ne savait pas bien quoi faire avec sa division IT SIS. Après l'avoir mise en vente pendant quelque temps, l'entreprise avait décidé que l'IT était quand même importante pour le groupe Siemens, après quoi, fin 2009, l'entreprise changea à nouveau d'avis et décida de privatiser SIS. SIS Belgique a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 106,7 millions d'euros. Et en 2009, la branche belge aurait connu une croissance de 15 pour cent. Elle occupe quelque 370 personnes dans notre pays. Parmi ses références importantes, citons Eurocontrol, Cockerill, la Commission européenne et Belgacom. En avril de cette année, SIS Belgique a encore ouvert un nouveau centre de données à Huizingen.

Et Atos Origin recherche elle aussi le bon tempo depuis quelques années déjà. Tout comme chez SIS, l'entreprise a restructuré en profondeur (l'application de ce qu'on appelle le TOP Program). Ce programme de réduction des coûts sera d'ailleurs simplement prolongé après la fusion. Comprenez: le personnel peut donc s'attendre à quelques annonces. Atos Origin Belgique a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 111 millions d'euros.

La fusion des deux entreprises de services IT engendrera un géant des services IT avec un chiffre d'affaires pro forma de 8,7 milliards de dollars en 2010 et avec (actuellement) 78.500 personnes au niveau mondial. L'entreprise est présente dans 42 pays, surtout en Europe occidentale: en Allemagne (22 pour cent du chiffre d'affaires) et en France (18 pour cent du chiffre d'affaires), mais aussi au Benelux et en Grande-Bretagne représentant chacun 16 pour cent du chiffre d'affaires.

Atos Origin et Siemens se targuent d'avoir créé ainsi le plus grand spécialiste européen en matière de services gérés. Ceux-ci constitueront en tout cas plus de la moitié du chiffre d'affaires, en plus des 33 pour cent de la consultance et de l'intégration des systèmes, et des 15 pour cent des activités spécialisées (services de transactions high-tech, BPO médical...). Au niveau des clients, 35 pour cent sont issus de l'industrie de fabrication, de la vente au détail et des transports, 25 pour cent des pouvoirs publics et du secteur des soins, et quelque 20 pour cent du monde financier.

Pour 2011, l'entreprise table sur une croissance du chiffre d'affaires correspondant à celle du marché, et sur une marge d'exploitation de 6 pour cent. En 2013, l'entreprise devrait enregistrer un chiffre d'affaires compris entre 9 et 10 milliards d'euros avec une marge d'exploitation de 7 à 8 pour cent. Le bénéfice par action devrait être de moitié supérieur au bénéfice commun par action atteint en 2011.

Nos partenaires