AT&T prête à verser 39 milliards de dollars pour T-Mobile USA

21/03/11 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Source: Datanews

L'opérateur télécom allemand Deutsche Telekom vend sa filiale américaine T-Mobile USA à son homologue AT&T pour 39 milliards de dollars (27,6 milliards d'euros). Deutsche Telekom recevra environ 25 milliards de dollars au comptant, plus 8 pour cent en actions AT&T, soit 14 milliards de dollars. Si ce rachat est approuvé par le contrôleur américain en matière de concurrence, AT&T deviendra et de loin le plus important acteur télécoms aux Etats-Unis. 34 millions de clients viendront en effet s'ajouter à sa clientèle existante, ce qui portera son total à quelque 130 millions. Pour sa part, Verizon Wireless possède aujourd'hui 102 millions de clients environ.

AT&T prête à verser 39 milliards de dollars pour T-Mobile USA

L'opérateur télécom allemand Deutsche Telekom vend sa filiale américaine T-Mobile USA à son homologue AT&T pour 39 milliards de dollars (27,6 milliards d'euros). Deutsche Telekom recevra environ 25 milliards de dollars au comptant, plus 8 pour cent en actions AT&T, soit 14 milliards de dollars.

Si ce rachat est approuvé par le contrôleur américain en matière de concurrence, AT&T deviendra et de loin le plus important acteur télécoms aux Etats-Unis. 34 millions de clients viendront en effet s'ajouter à sa clientèle existante, ce qui portera son total à quelque 130 millions. Pour sa part, Verizon Wireless possède aujourd'hui 102 millions de clients environ. Mais AT&T ne s'intéresse pas uniquement à la clientèle, mais aussi au spectre. La société pourra ainsi résoudre les 'encombrements' sur son propre réseau. Si l'accord se réalise, l'entreprise déclare en outre pouvoir fournir la couverture 4G (technologie LTE) à 95 pour cent de la population américaine. Précédemment, elle envisageait d'atteindre les 80 pour cent.

Sprint, le troisième plus grand opérateur mobile des Etats-Unis, aurait également lorgné T-Mobile. Mais du point de technologique, le rapprochement avec AT&T paraît cependant plus évident: Verizon et Sprint exploitent en effet la technologie CDMA dans leurs réseaux, alors qu'AT&T et T-Mobile recourent au GSM et à l'UMTS.

Deutsche Telekom entend utiliser quelque 13 millions d'euros pour réduire son endettement. Cinq autres millions d'euros devraient lui servir à racheter un certain nombre de ses propres actions.

Le rachat pourrait être entériné durant le second semestre de 2012.

En savoir plus sur:

Nos partenaires