ASML se sépare de 1.000 collaborateurs

18/12/08 à 10:20 - Mise à jour à 10:19

Source: Datanews

Le fabricant néerlandais de machines à puces ASML effectue de solides coupes sombres en son sein, afin de réagir aux effets de l'économie mondiale stagnante.

Le fabricant néerlandais de machines à puces ASML effectue de solides coupes sombres en son sein, afin de réagir aux effets de l'économie mondiale stagnante.

La multinationale supprime 1.000 emplois et fermera temporairement des usines de production au cours des prochains trimestres. "Jamais avant, nous n'avons connu un tel et soudain recul de la demande de nos machines lithographiques", déclare-t-on chez ASML. L'entreprise table sur des chiffres d'affaires en nette diminution au cours des prochains trimestres.

La réduction de personnel concerne 10 pour cent du nombre total des collaborateurs d'ASML. Il s'agit surtout de personnes sous contrat temporaire. Précédemment, ASML avait déjà obtenu de la part de l'Etat l'autorisation d'une réduction du temps de travail pour 1.100 de ses 7.000 travailleurs.

ASML s'attend à ce que son chiffre d'affaires au quatrième trimestre oscille entre 450 et 500 millions d'euros. En octobre, l'entreprise installée à Veldhoven tablait encore sur un chiffre d'affaires de 530 millions d'euros. Pour le premier trimestre de 2009, ASML vise un chiffre d'affaires de 180 à 250 millions d'euros seulement.

Le coût unique de cette réorganisation est estimé par ASML à un montant oscillant entre 120 et 150 millions d'euros. A partir du premier trimestre de 2009, les mesures prises devraient rapporter plus de 50 millions d'euros d'économies par trimestre.

Le 15 janvier, l'entreprise donnera davantage de détails sur les conséquences des ces coûts sur les résultats du quatrième trimestre 2008 et sur les prévisions pour le premier trimestre de 2009.

Source: Belga

Nos partenaires