ArcelorMittal va externaliser son infrastructure IT en Europe

25/11/10 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Source: Datanews

ArcelorMittal devrait choisir sous peu son partenaire d'externalisation pour l'ensemble de son infrastructure IT en Europe.

ArcelorMittal va externaliser son infrastructure IT en Europe

ArcelorMittal devrait choisir sous peu son partenaire d'externalisation pour l'ensemble de son infrastructure IT en Europe.

Précédemment déjà, le géant sidérurgique avait outsourcé en juin 2008 la maintenance de ses applicatifs au duo formé du français Sopra et de l'indien MindTree, en partenariat avec Mahindra Satyam (un contrat dont la voilure a été semble-t-il réduite avec la crise), puis avait confié ses services financiers à un centre de services partagé en Pologne fin 2009 sous la responsabilité de Wipro, qui assure également la gestion de la messagerie Exchange consolidée depuis cet été.

Désormais, ArcelorMittal devrait choisir sous peu son partenaire d'externalisation pour l'ensemble de son infrastructure IT en Europe, estimant que les services d'infrastructure sont de plus en plus une commodity et ne constituent plus un différenciateur stratégique. Il faut dire que la crise de 2009 a durement touché le sidérurgiste dont les budgets IT ont été réduits de 35%, alors même que le chiffre d'affaires passait de 110 à 64 milliards $ entre 2008 et 2009.

Deux candidats sont désormais en lice pour ce gigantesque contrat d'externalisation qui porte sur l'ensemble de l'infrastructure européenne: exploitation et maintenance des datacenters, serveurs, PC, réseaux, la sécurité, etc. Il s'agit de CSC et de HCL Technologies, alors que HP, IBM, Wipro et Capgemini étaient également candidats. Seuls resteraient en interne la gestion des contrats avec les partenaires. La décision devrait tomber prochainement et le contrat entrer en vigueur début 2011, au terme de négociations avec les partenaires sociaux.

Le groupe affirme vouloir limiter l'impact social, mais les syndicats parlent de 500 personnes potentiellement impactées en Europe. Et d'après la CNE-Setca, 21 collaborateurs seraient concernés chez nous sur les sites de Liège et Charleroi, sur un effectif de 120 personnes environ.

Nos partenaires