Après une perte record, BlackBerry va sous-traiter ses smartphones

23/12/13 à 14:16 - Mise à jour à 14:16

Source: Datanews

Le canadien BlackBerry amorce un nouveau virage stratégique en confiant au spécialiste taïwanais Foxconn la fabrication de ses futurs smartphones, une annonce survenue vendredi, en même temps que celle d'une perte record de 4,4 milliards de dollars cet automne.

Après une perte record, BlackBerry va sous-traiter ses smartphones

© Reuters

Une perte abyssale, des ventes en chute libre, une tentative avortée pour se vendre, la suppression de 4 postes sur 10: l'année 2013 a été celle de la descente aux enfers pour BlackBerry.

Après une perte de près d'un milliard de dollars cet été, le groupe canadien a cette fois essuyé une perte nette de 4,4 milliards de dollars entre septembre et novembre. Il y a encore tout juste un an, BlackBerry se contentait d'un maigre bénéfice de 9 millions sur la même période. Le plongeon des ventes explique largement cette déconfiture et chaque fois qu'un boîtier BlackBerry se vend, le groupe perd de l'argent. Son chiffre d'affaires a été de 1,2 milliard de dollars (-56% sur un an) quand ses charges d'exploitation ont été de 2,5 milliards entre septembre et novembre.

BlackBerry a vendu 1,9 million de smartphones auprès de ses circuits de distribution, c'est pratiquement la moitié des appareils écoulés au trimestre précédent où le fabricant avait mentionné l'importance des stocks d'invendus. C'est dans ce contexte de dégradation des ventes que BlackBerry laisse au taïwanais Foxconn, déjà sous-traitant d'Apple, le soin de fabriquer ses prochains smartphones et de gérer les stocks au niveau de la distribution.

Présenté comme "le plus grand fabricant de produits électroniques et de composants", Foxconn va en partenariat avec BlackBerry sur 5 ans, "développer et fabriquer certains nouveaux boîtiers BlackBerry et gérer leurs stocks", a expliqué le groupe canadien. Le premier objectif assigné à Foxconn est de fabriquer un smartphone pour l'Indonésie et d'autres marchés émergents en pleine expansion dès le tout début 2014. (Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires