Après Microsoft, IBM en ligne de mire de la Commission européenne?

20/01/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Microsoft fait l'objet d'une nouvelle procédure européenne concernant Internet Explorer. Or voici que les activités mainframe d'IBM pourraient aussi être visées.

Microsoft fait l'objet d'une nouvelle procédure européenne concernant Internet Explorer. Or voici que les activités mainframe d'IBM pourraient aussi être visées.

On savait déjà que la Commission européenne intente une nouvelle procédure à l'encontre de Microsoft. Selon l'Europe, le géant des logiciels abuse de sa position monopolistique en intégrant le navigateur Internet Explorer à son système d'exploitation Windows. Microsoft empêcherait ainsi toute concurrence loyale et toute innovation et limiterait ses concurrents dans leur choix. La Commission européenne souhaite que le navigateur soit proposé séparément du système d'exploitation.

Le journal Financial Times indique à présent qu'IBM pourrait se préparer au pire pour avoir également enfreint la réglementation européenne en matière de libre concurrence. Cela concernerait les activités mainframe de Big Blue. En 2007 déjà, IBM avait dû se défendre contre une plainte déposée par le spécialiste mainframe PSI, une entreprise rachetée l'an dernier par IBM, ce qui fait que la plainte se régla à l'amiable. IBM a cependant toujours soutenu qu'elle avait repris PSI pour ses compétences et sa technologie.

A présent, un concurrent plus modeste, T3 Technologies, serait sur le point de déposer une plainte auprès de la Commission européenne à propos du fait qu'IBM associe son système d'exploitation pour mainframes à son matériel, ce qui rend toute concurrence impossible. Ce genre de plainte pourrait être suivi d'une enquête européenne formelle. IBM déclare ne pas être au courant d'une quelconque plainte à son encontre.

Nos partenaires