Après le bitcoin, voici que deux autres monnaies numériques battent des records de valeur

13/12/17 à 16:47 - Mise à jour à 16:47

L'hystérie bitcoin gagne d'autres crypto-monnaies, puisque les valeurs de l'ether et du litecoin s'envolent elles aussi. La forte progression de l'ether est due au fait que plusieurs banques, dont KBC, ont annoncé vouloir en tester la technologie de chaîne de blocs.

Après le bitcoin, voici que deux autres monnaies numériques battent des records de valeur

© Getty Images/iStockphoto

Un ether vaut actuellement 577 euros, une valeur de moitié supérieure à celle qu'il avait avant-hier lundi. Ce jour-là, un groupe de banques, dont KBC et la suissesse UBS, annonça vouloir tester la chaîne de blocs de l'ethereum. C'est en effet le 3 janvier qu'entrera en vigueur MiFID 2, une nouvelle loi européenne exigeant davantage de transparence. La chaîne de blocs de l'ether, à savoir la technologie sous-jacente à la monnaie virtuelle, pourrait y être parfaitement adaptée.

Contrairement à la technologie derrière le bitcoin, qui est spécialement conçue pour traiter les transactions en bitcoin, il y a à l'arrière de l'ethereum une infrastructure nettement plus flexible. La chaîne de blocs de l'ethereum convient par exemple tout à fait aux contrats intelligents (smart contracts): des programmes d'exécution automatique de transactions ou autre opérations, à condition de satisfaire à certaines conditions.

L'ether, la monnaie associée à l'ethereum, en est dissociée. Sa valeur, tout comme celle du bitcoin, est surtout déterminée par la spéculation et ce, même si la fonction de contrat intelligent de l'ethereum peut être considérée comme la 'caution' de la monnaie. Et si les banques recourent à cette technologie, cela pourrait faire nettement grimper sa valeur.

L'argent

La valeur d'une autre monnaie numérique, le litecoin, a également atteint 280 euros, ce qui représente une hausse de 240 pour cent par rapport à ce qu'elle était la semaine dernière encore. Cette hausse soudaine est plus difficile à expliquer, mais il est possible que cette monnaie surfe sur la vague du succès que connaît son grand frère, le bitcoin.

Le litecoin, qui est apparu en 2011 en tant que 'version plus légère' du code-source du bitcoin, enregistre des vitesses de transaction quelque peu plus élevées. 'Si le bitcoin, c'est l'or, le litecoin, c'est l'argent', entend-on souvent. Il est possible que l'on spécule sur le fait que si le bitcoin a connu une gigantesque hausse, tel pourrait être le cas aussi du litecoin.

Tempérer l'enthousiasme

Le litecoin a été développé par l'ex-ingénieur de Google, Charlie Lee. Ce qui est étonnant, c'est que ce dernier a aussitôt mis en garde contre le succès de sa propre monnaie. "Désolé de gâcher la fête, mais je me dois de tempérer l'enthousiasme", a-t-il ainsi écrit sur Twitter. "Investir dans le litecoin est extrêmement risqué. Je m'attends à un recul du marché dans les années à venir. Nous avons déjà connu une chute de 90 pour cent de la valeur de la monnaie. Toute personne ne pouvant y faire face a tout intérêt à ne pas acheter de litecoin."

Cette mise en garde n'a pourtant pas empêché des investisseurs à acheter davantage d'espèces numériques. A un moment donné, il y a eu tellement de transactions que Coinbase, propriétaire d'une importante plate-forme de traitement, a dû interrompre les opérations en ether et en litecoin. La veille, l'entreprise avait pourtant encore envoyé une newsletter dans laquelle elle invitait les utilisateurs à se montrer prudents dans leurs investissements dans les crypto-monnaies.

En savoir plus sur:

Nos partenaires