Approche pluridisciplinaire de la protection de la vie privée

30/05/11 à 09:22 - Mise à jour à 09:22

Source: Datanews

Alors qu'il ne se passe pas une semaine sans que la presse se fasse l'écho de fuite de données à caractère personnel, notre pays s'est doté voici quelques années d'une Commission de la Protection de la Vie privée (CPVP).

Approche pluridisciplinaire de la protection de la vie privée

Alors qu'il ne se passe pas une semaine sans que la presse se fasse l'écho de fuite de données à caractère personnel, notre pays s'est doté voici quelques années d'une Commission de la Protection de la Vie privée (CPVP). Or celle-ci s'attaque surtout aux aspects juridiques liés à cette problématique.

Pourtant, la protection de la vie privée couvre des domaines plus vastes. D'où l'idée de la création d'une ASBL, l'Association belge pour l'étude et la recherche dans le domaine de la protection de la vie privée, qui entend regrouper des experts en ingénierie, informatique, médecine, recherche scientifique, philosophie, anthropologie, etc.

Placée sous le patronage de deux experts mondialement reconnus, Bart De Schutter (VUB) et François Rigaux (UCL), cette ASBL entend ne pas se cantonner au monde académique pour se positionner comme une plate-forme transversale et multidisciplinaire d'échanges dans le domaine de la vie privée. "Il s'agit de créer des ponts pour échanger l'information et éviter le cloisonnement des points de vue et des esprits", a résumé Stefan Verschuere, vice-président de la CPVP. Pour preuve, ces travaux de Claudia Diaz qui, à la KUL, met au point un système de péage routier qui n'oblige pas de communiquer les données sur le positionnement des véhicules. # [MH]

En savoir plus sur:

Nos partenaires