'Apple veut s'emparer de Tidal de Jay Z'

01/07/16 à 12:55 - Mise à jour à 12:54

Le géant technologique Apple est en train de négocier en vue de racheter le service musical Tidal. Le Wall Street Journal a annoncé hier jeudi que les entretiens avec le propriétaire de Tidal, l'entrepreneur musical et rappeur Jay Z, en étaient encore à un stade précoce.

'Apple veut s'emparer de Tidal de Jay Z'

Jay Z, ici quelques jours plus tôt à Paris Bercy. © REUTERS/Benoît Tessier

Jay Z, qui s'appelle en réalité Shawn Carter, avait racheté en mars 2015 l'entreprise technologique norvégienne Aspiro pour 56 millions de dollars (50 millions d'euros). Il l'a ensuite rebaptisée en Tidal, un service de diffusion musicale qui, à entendre Jay Z, est le premier de son espèce à verser les royalties les plus élevées aux musiciens.

L'homme d'affaires est parvenu à lier plusieurs artistes connus à l'appli en en faisant des copropriétaires. Kanye West, Alicia Keys, Calvin Harris, Coldplay, Daft Punk, Madonna, Rihanna, Usher et l'épouse de Carter, Beyoncé, entre autres collaborent avec Tidal. Voilà qui fournit à l'appli pas mal de contenu exclusif. C'est ainsi que West a, la semaine dernière encore, proposé son vidéoclip controversé Famous via ce service.

Tidal avait révélé en mars avoir plus de 3 millions d'abonnés payants. C'est nettement moins que les 15 millions qu'Apple possède avec son service de diffusion musicale Apple Music. En guise de comparaison, le concurrent Spotify dispose de 30 millions de clients payants.

Apple, qui a lancé Apple Music l'année dernière, afin d'affronter la concurrence du service musical populaire Spotify, serait surtout intéressée par le contenu unique de Tidal. Outre les bons contacts qu'elle entretient avec l'industrie musicale, Tidal propose aussi du streaming de haute qualité. En contrepartie, elle exige 19,99 euros par mois au lieu des 9,99 euros pour une qualité de streaming normale. Les conditions de l'accord envisagé ainsi que le montant du rachat ne sont pas connus.

'Apple bloque la mise à jour du concurrent Spotify'

Entre-temps, Spotify s'en prend à Apple, parce que cette dernière bloque une nouvelle mise à jour de l'appli de diffusion musicale pour iOS. Dans un courrier adressé à un avocat du fabricant de l'iPhone, Spotify accuse Apple d'abus de pouvoir, selon Recode.

Apple refuse la mise à jour, du fait qu'elle n'utilise pas le système de paiement propre à Apple lors de l'accueil de nouveaux clients et la vente des abonnements. Mais selon Spotify, Apple bloquerait la mise à jour pour avantager la position concurrentielle de son propre service de diffusion musicale Apple Music.

Spotify reçoit du soutien de Washington dans cette affaire. La sénatrice Elizabeth Warren, qui a reçu une copie du courrier de Spotify, tout comme plusieurs autres membres du congrès américain, accuse en effet Apple de concurrence déloyale. Selon la sénatrice, Apple abuse de la position dominante de son système d'exploitation iOS pour évincer ses concurrents.

(ANP/Belga/WK)

=

En savoir plus sur:

Nos partenaires