Apple va autoriser les abonnements dans l'App Store (et augmentera les revenus des développeurs)

09/06/16 à 13:34 - Mise à jour à 13:34

Au terme de nombreuses requêtes introduites par les développeurs, Apple a répondu favorablement à leur demande de pouvoir ajouter aussi les abonnements dans l'App Store. Lorsque quelqu'un souscrira un abonnement de plus d'un an, le développeur pourra garder 85 pour cent du revenu. Au cours de la première année, ce montant sera cependant encore limité à 70 pour cent.

Apple va autoriser les abonnements dans l'App Store (et augmentera les revenus des développeurs)

. © .

A présent, l'offre d'abonnement est encore réservée à un nombre de catégories limité, ce qui fait que les développeurs d'applis se plaignent depuis pas mal de temps déjà qu'il leur est toujours plus malaisé de gagner suffisamment d'argent au niveau de l'App Store. Cela est partiellement dû à la tendance 'freemium', par laquelle l'appli proprement dite est gratuite, mais que les options complémentaires sont, elles, payantes.

Il n'y a pas non plus moyen de gagner de l'argent avec les mises à jour, sinon de les vendre en tant que nouvelles applis, alors que la poursuite du développement d'une appli existante prend beaucoup de temps. Les développeurs pourront désormais demander une indemnité mensuelle pour la participation à un jeu et ce, en lieu et place du prix d'achat ou des rétributions 'in-game' qu'ils demandent actuellement. Pour les créateurs de podcasts, la formule de l'abonnement est également une solution. A présent, ils doivent gagner leur vie par le biais des annonceurs, ce qui se traduit par un modèle commercial vraiment limité.

La vente de pubs représentera un autre grand changement dans l'App Store. Les développeurs pourront ainsi, lors d'une recherche basée sur certains mots-clés, faire apparaître leur appli en haut de la liste. Selon Schiller, Apple aurait longtemps hésité à propos de la façon de s'y prendre et de choisir ''une solution qui satisfasse avant tout nos clients''. Il estime que la solution trouvée est aussi ''honnête pour les développeurs indépendants ou non''.

Le Play Store passe aussi à 85 pour cent

Selon Recode, Google entend avec son Play Store adopter la même clé de répartition vis-à-vis des développeurs d'applis. Mais alors qu'Apple prélève encore 30 pour cent des rentrées au cours de la première année de l'abonnement, la répartition chez Google sera toujours de 85-15%, même la première année.

(ANP/WK)

Nos partenaires