Apple tente d'éteindre l'incendie 'privacy' provoqué par l'iPhone 6s

14/09/15 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Le nouvel iPhone 6s enregistre davantage de données que nombre d'utilisateurs le souhaitent. C'est ainsi que son micro et son appareil photo sont activés lorsqu'on ne s'y attend pas.

Apple tente d'éteindre l'incendie 'privacy' provoqué par l'iPhone 6s

iPhone 6S © REUTERS

L'iPhone 6s intègre quelques nouvelles fonctions intéressantes, mais qui ne sont pas rendues possible sans enfreindre le respect de la vie privée des gens. C'est ainsi que l'assistant numérique Siri pourra par la suite toujours réagir à la commande 'Hey Siri' et ce, même si le smartphone n'est pas alimenté. En outre, la fonction 'live photos' implique que les images soient ajoutées avec un décalage d'une seconde avant et après la prise de vue. Pour fixer ces secondes, l'appareil doit enregistrer en permanence.

Ces conclusions ont provoqué pas mal de tumulte sur divers forums fin de la semaine dernière. Apple vient de réagir dans un entretien accordé à TechCrunch, afin de tenter d'étouffer dans l'oeuf un nouveau litige à propos de l'iPhone 6s. Apple insiste sur le fait que les nouvelles propriétés de l'appareil peuvent certes être activées par défaut, mais aussi être désactivées par l'utilisateur qui ne les apprécie pas.

Prises de vue temporaires

De plus, Apple assure que les prises de vue ne sont traitées que localement sur le smartphone et stockées temporairement. Les prises de vue sont continuellement écrasées pour éviter une saturation trop rapide de la capacité de stockage. Si Google applique cette stratégie, c'est pour permettre à Google Now de réagir à la commande vocale 'Okay Google'.

Source: Automatiseringgids

En savoir plus sur:

Nos partenaires