Apple: son meilleur trimestre, mais aussi des attentes plus sombres

23/01/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Au cours de son premier trimestre de 2008, Apple a enregistré son chiffre d'affaires et ses rentrées les plus élevés de son histoire, mais prévoit pour son deuxième trimestre des résultats inférieurs aux attentes des analystes. Voilà qui va aussitôt jeter une ombre supplémentaire sur la partie orientée consommation de l'économie américaine.

Au cours de son premier trimestre de 2008, Apple a enregistré son chiffre d'affaires et ses rentrées les plus élevés de son histoire, mais prévoit pour son deuxième trimestre des résultats inférieurs aux attentes des analystes. Voilà qui va aussitôt jeter une ombre supplémentaire sur la partie orientée consommation de l'économie américaine.

Avec un chiffre d'affaires de 9,6 milliards de dollars (+ 35 pour cent par rapport au premier trimestre de 2007) et un bénéfice trimestriel net d'1,58 milliard de dollars (contre 1 milliard au T1 de 2007), le CEO Steve Jobs a présenté les meilleurs chiffres trimestriels de l'histoire d'Apple. En outre, la marge brute a grimpé à 34,7 pour cent (contre 31,2 pour cent au T1 de 2007), alors que la réserve de liquidités a augmenté de 2,7 milliards de dollars à 18,4 milliards de dollars. Apple a atteint ces résultats en vendant notamment 2,3 millions de Mac (+ 44 pour cent par rapport au T1 de 2007), 22,1 millions d'iPod (+ 5 pour cent) et 2,3 millions d'iPhone. Pour l'iPod, la hausse n'a étonnamment été que de 5 pour cent, mais le chiffre d'affaires a lui crû de 17 pour cent, ce qui indique une forte vente des modèles supérieurs. Les ventes internationales ont représenté quelque 45 pour cent du chiffre d'affaires trimestriel.

Il n'empêche que le cours de l'action Apple a régressé de quelque 10 pour cent après l'annonce de ces résultats, qui dépassaient pourtant les attentes des analystes (9,47 milliards de dollars pour ces derniers). Ce recul n'est pas seulement dû à la baisse générale du cours des actions technologiques, mais aussi au fait que les prévisions d'Apple pour le deuxième trimestre (janvier à mars) sont inférieures à celles des analystes, à savoir un chiffre d'affaires de 6,8 milliards de dollars contre 6,98 milliards pour les analystes. Le deuxième trimestre, succédant aux ventes de fin d'année, est traditionnellement le plus faible pour Apple, mais à présent, la bourse craint manifestement qu'Apple elle-même soit aussi frappée par un recul des commandes de la part des consommateurs suite à la situation économique sombre. Les réserves dont Apple a fait preuve dans ses prévisions, sont donc en soi déjà un indice supplémentaire de pessimisme quant à la partie orientée consommation de l'économie. D'autre part, il convient aussi de remarquer que les prévisions d'Apple même sont souvent assez prudentes.

Apple aborde son deuxième trimestre avec des produits récemment annoncés à Macworld, dont le nouvel Apple MacBook Air ultraléger et ultramince. L'appareil intégrant dans sa version de base un processeur Intel Core Duo à 1,6 GHz (dans un nouveau boîtier compact), 2Go de mémoire et un disque dur de 80Go, sera disponible aussi chez nous dès février. Quiconque devrait froncer les sourcils face à l'absence d'un lecteur de disques optiques ou de toute une série de ports de connexion habituels sur le MacBook Air reconnaîtra cependant que tout l'environnement système (y compris les accessoires) est très bien conçu (et en tant que tel, il peut être considéré comme un précurseur des tendances futures, comme l'a été en son temps l'-iMac dépourvu de lecteur de disquettes de 3,5 pouces ou misant tout sur le standard USB nouveau à l'époque.

En outre, Apple a aussi annoncé le 'Time Capsule', à savoir un système de sauvegarde d'un réseau de Mac, ainsi que l'Apple TV rénovée qui permet aujourd'hui d'accéder directement à internet. Aux Etats-Unis, Apple a aussi annoncé l'extension de la boutique iTunes de location de films. Et last but not least, Apple compte aussi ses magasins pour garder le flux de ses clients - assurément une arme importante au cours de la période à venir par rapport aux autres fabricants de produits 'lifestyle' numériques.

Nos partenaires