Apple s'était elle-même mise en jeu pour l'iPhone

15/11/13 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Datanews

Phil Schiller, directeur marketing chez Apple, a déclaré que l'iPhone était ce qu'on appelle en anglais un 'bet the company-product'. Cela signifie que si le smartphone avait été un échec, cela aurait pu marquer la fin de l'entreprise.

Apple s'était elle-même mise en jeu pour l'iPhone

© Reuters

Selon un directeur d'Apple, Phil Schiller, l'iPhone fut un 'bet the company-product', à savoir un appareil pour lequel l'entreprise s'est elle-même mise en jeu.

"Il y avait d'énormes risques liés à l'iPhone. Nous venions à peine de sortir de l'iPod quand nous avons décidé de consacrer tous nos moyens - tant sur le plan financier que sur celui du personnel - au développement d'un smartphone", a affirmé Schiller au tribunal, où Apple et Samsung s'opposent dans une énième affaire de brevet.

Apple réclame en l'occurrence 380 millions de dollars à Samsung pour violation de brevet, alors que Samsung n'est prête qu'à verser 53 millions.

Le directeur marketing d'Apple a confirmé aussi ce que Steve Jobs avait dit en 2010, à savoir qu'il y avait déjà un prototype de l'iPad, avant qu'il soit question de l'iPhone.

En savoir plus sur:

Nos partenaires