06/06/18 à 19:19 - Mise à jour à 07/06/18 à 09:25

Apple s'égare et n'a pas retrouvé le fil de ses idées lors de WWDC

Lors de la conférence des utilisateurs WWDC, Apple a, comme à son habitude, montré ce qu'elle préparait à brève échéance. Mais selon Hans Van Herreweghe, iOS Developer chez icapps, Tim Cook et les siens n'ont pas convaincu. Non pas qu'Apple se distingue par la négative, mais l'entreprise semble ne pas réussir à tenir son rôle de leader d'autrefois. Derrière cette déception se cache cependant une lueur d'espoir pour l'avenir.

Apple s'égare et n'a pas retrouvé le fil de ses idées lors de WWDC

© REUTERS

Les rumeurs circulant avant WWDC n'avaient rien de spectaculaire, et la conférence n'a fait que les confirmer. C'est ainsi qu'iOS12 ne déborde pas de nouvelles fonctions, mais s'avère être plutôt une version stable destinée à accélérer les nouveaux et anciens appareils. Apple mise surtout sur la consolidation avec, notamment, quelques améliorations fonctionnelles de Siri et une batterie de nouvelle possibilités pour ARKit. Ce n'est pas mal en soi, mais cela n'a rien de révolutionnaire. Pour macOS, on retiendra surtout l'introduction d'un dark mode: intéressant pour les consommateurs, sans plus. Il arrive parfois qu'Apple signale haut et fort à l'avance qu'elle se focalise sur la stabilité et la performance, mais cette fois, le géant technologique américain sembla sans excuse aucune s'en tenir au fait que cette édition de WWDC n'avait que peu de choses passionnantes à montrer.

L'annonce sortant le plus de l'ordinaire a sans aucun doute été la nouvelle structure des applications sur macOS et iOS: Marzipan. Malgré les fuites précédentes, Apple a annoncé que Marzipan était encore loin d'être prête. Ce n'est en effet qu'en 2019 que les développeurs pourront en disposer. Lors de WWDC, Apple n'a même pas évoqué une version 'Alpha' ou 'Bêta', mais une simple bande-annonce. Plus 'on-Apple' que cela, ce n'est quasiment pas possible. A partir de l'an prochain, Marzipan devrait aider les développeurs à transférer très facilement leurs applications d'iOS vers macOS, avec un support correspondant de la souris et du clavier notamment. On suppose qu'Apple espère ainsi attirer plus de personnes vers son écosystème Mac, même si je doute personnellement que l'ajout d'applications iOS exerce un important impact sur la part de marché.

Pas une manoeuvre de rattrapage

Partager

Siri 2.0 sur lequel nous comptions tous, se fait toujours attendre.

Apple utilise WWDC pour prendre de nouveau les devants. La nouvelle fonction 'digital health' permettant aux consommateurs de contrôler leur propre utilisation du téléphone en vue de se fixer des limites, est cependant encore plus réduite que prévu. Siri, qui accuse un sérieux retard au niveau technique sur Amazon Alexa et le Google Assistant notamment, a été doté de quelques nouvelles possibilités et s'avère ainsi un peu plus utile, mais à coup sûr pas plus intelligent. Désormais, les utilisateurs pourront créer des espèces de raccourcis dans Siri, afin qu'une commande orale corresponde à des actions dans une appli. C'est certes agréable, mais il ne s'agit là rien de plus qu'une version new look de l'appli Workflow rachetée l'année dernière par Apple. Siri 2.0 sur lequel nous comptions tous, se fait toujours attendre.

Apple a encore tenté de camoufler la valeur limitée de ses annonces lors de sa conférence des développeurs avec quelques nouveautés ciblant nettement les consommateurs. C'est ainsi que Facetime dispose d'une fonction de groupe, et iMessage d'une caméra intégrée clairement inspirée de Snapshat. Apple poursuit aussi Samsung jusqu'au fond de l'Uncanny Valley avec une Animoji basée sur le visage: la Memoji.

Et pour les développeurs?

La poursuite de l'extension d'ARKit en un produit quasiment à part entière a été l'annonce d'Apple qui se rapprochait le plus de son rôle de pionnier. Il manque encore et toujours d'une 'appli tueuse' pour l'AR, mais les développeurs disposeront bientôt des outils leur permettant d'aller à sa recherche. Apple semblait en tout cas espérer que nous accueillions tous rapidement et à bras ouverts les nouvelles possibilités. Je suppose que Cook souhaite dans les années à venir miser à fond sur l'AR, ce qui fait que le support des développeurs sera essentiel.

Partager

Avant, l'entreprise pouvait présenter un produit, qui était tellement épuré qu'il frisait la perfection. Cette année à WWDC, on n'a rien vu de pareil.

En outre, les développeurs que nous sommes, restons sur notre faim. Il nous faudra encore et toujours travailler avec l'archaïque Xcode qui, sur le plan de la facilité d'emploi, ne peut rivaliser avec le Visual Studio de Microsoft. Et le dark mode n'est pas la solution au problème. Après le discours thématique sur le Platforms State of the Union, Apple a encore lancé une nouvelle fonction permettant d'aider les utilisateurs à recourir à de puissants mots de passe. C'est certes utile pour protéger les utilisateurs, mais de nouveau, il n'y a rien de passionnant là-dedans, surtout pas pour le développeur. WWDC a beau en théorie être une conférence pour les développeurs, cette année, les annonces n'y dépassèrent pas le niveau de celles d'événements pour les consommateurs, comme le lancement d'un iPhone.

Projet secret

J'espère qu'Apple retrouvera rapidement le fil de ses idées. Avant, l'entreprise pouvait présenter un produit, qui était tellement épuré qu'il frisait la perfection. Apple n'a peut-être pas conçu la première tablette ou le premier smartphone, mais l'iPad et l'iPhone ont en tout cas été les premiers produits à dominer leur catégorie. Dès leur lancement, ils ont été pour beaucoup synonymes de la catégorie de produits dont ils faisaient partie. Cette année à WWDC, on n'a rien vu de pareil.

Il est tout doucement temps qu'Apple sorte de nouveau quelque chose dans ce en quoi elle excelle et ébahisse le monde avec le prochain 'one-more-thing'. Malgré tout ce qui précède, je reste optimiste au terme de cette WWDC. C'est certes de la spéculation, mais il ne faut pas être un expert pour voir qu'Apple n'a pas présenté hier le résultat d'une année de travail. Les capacités R&D à Cupertino sont nettement plus étendues que cela. Je suppose qu'une très grande partie du budget et de la main d'oeuvre disponibles a été injectée quelque part ailleurs, dans ce que nous ignorons encore actuellement. De quoi alimenter les rêves humains pour la prochaine fois que Cook montera sur le podium.

En savoir plus sur:

Nos partenaires