Apple reste leader sur le marché belge de la tablette

28/04/17 à 15:04 - Mise à jour à 15:08

Source: Datanews

En dépit des efforts de Samsung et Microsoft notamment, Apple continue à dominer le marché professionnel des tablettes et smartphones. Même si l'écart avec Samsung se réduit très fortement dans les smartphones. Tel est le constat posé dans l'enquête réalisée par Computer Profile pour le compte de Data News.

Apple reste leader sur le marché belge de la tablette

© Getty Images/iStockphoto

Partager

Le marché professionnel des tablettes reste largement dominé par la société à la Pomme puisque 70 % des tablettes vendues seraient des iPad.

Alors que d'aucuns affirmaient encore l'an dernier qu'Apple semblait perdre des plumes sur le marché professionnel belge des tablettes, les derniers chiffres montrent qu'il n'y aurait pas encore lieu de paniquer. En effet, ce marché professionnel des tablettes reste largement dominé par la société à la Pomme puisque 70 % des tablettes vendues seraient des iPad. Cela dit, Samsung semble continuer à progresser lentement mais sûrement, tandis que Microsoft séduit avec ses Surface et Surface Pro.

© Computer Profile

Et sur le marché professionnel du smartphone, Apple détient un peu moins de 43 % du marché. Ici également, Samsung occupe la deuxième place, l'écart étant en l'occurrence moins grand puisque Samsung représente 37 % de tous les smartphones commercialisés.

Il s'agit là des chiffres extraits de l'analyse faite par Computer Profile au terme de 900 conversations menées ces 6 derniers mois avec les responsables IT d'organisations des secteurs privé et public belges sur le thème de la communication mobile.

Samsung en solide n°2

L'évolution des dernières années montre que les concurrents de l'iPad gagnent du terrain face à Apple. C'est ainsi qu'au cours des 5 dernières années, Samsung est parvenue à faire progresser sa part sur le marché professionnel des tablettes de 2 % en 2012 à 9 % en 2014 et 12 % à la fin de 2016. Une croissance remarquable, même si l'écart avec Apple reste conséquent puisque 7 tablettes sur 10 sont un iPad. Panasonic apparaît comme un n° 3 relativement surprenant avec 5,7 %, tandis que Microsoft doit se contenter de 4,5 %. Ce sont surtout les 2 dernières versions du Surface et du Surface Pro qui permettent enfin à Microsoft de gagner en attractivité, estime Computer Profile.

Smartphones

Au niveau des smartphones, la part de l'iPhone atteignait 18 % à la fin de 2012. Deux ans plus tard, cette part augmentait déjà à près de 30 % pour s'établir désormais à 43 % sur le marché professionnel. Contrairement à ce que d'aucuns prétendent, Apple conserve une position très forte au sein des entreprises. Reste que l'écart par rapport à son concurrent Samsung est désormais très faible, d'autant que la percée du fabricant sud-coréen est spectaculaire, passant de 9 % en 2012 à 26 % en 2014 et 37 % aujourd'hui.

© Computer Profile

Par ailleurs, le marché professionnel local est en phase avec le marché mondial du smartphone sur lequel Apple dépasse de peu Samsung. Au cours du dernier trimestre de 2016, la différence en termes de ventes était d'à peine 256.000 unités selon l'analyste Gartner : soit des broutilles lorsque l'on sait que durant ce même trimestre, 432 millions de smartphones ont été vendus dans le monde.

Apple reste leader sur le marché belge de la tablette

© Getty Images/iStockphoto

Remarquons par ailleurs que les smartphones chinois ne sont que très peu présents sur le marché professionnel, alors qu'ils commencent à s'imposer auprès du grand public. Ainsi, Huawei occupe une solide 3e place sur le marché grand public et à l'ambition de continuer à croître, tandis qu'elle doit se contenter de 2,6 % sur le marché professionnel. La 3e place à ce niveau est occupée par Microsoft qui détient pas moins de 12 % du marché. A propos de la firme de Redmond précisément, son évolution en termes de parts de marché est très faible : 10 % environ fin 2012, 11 % fin 2014 et 12 % désormais.

L'adieu au BlackBerry

Les progressions tant d'Apple que de Samsung se font largement au détriment du BlackBerry. Fin 2012 en effet, sa part du marché total représentait encore 48 %, contre moins de 2 % aujourd'hui. Rappelons que BlackBerry a décidé d'abandonner la fabrication de smartphones, les droits sur la fabrication du BlackBerry étant désormais détenus par le fabricant chinois TCL qui dispose par ailleurs aussi des droits sur la marque Alcatel pour les smartphones. Plus tard dans l'année, les premiers 'nouveaux' BlackBerry sont attendus sur le marché. L'appareil sera basé sur Android et devrait, selon les premières informations, être doté d'un clavier physique comme c'était le cas pour le BlackBerry classique. De même, le 'nouveau' Nokia devrait faire son apparition. Reste évidemment à voir si Nokia (HMD) et BlackBerry parviendront à regagner des parts de marché significatives sur le marché professionnel du smartphone.

Systèmes d'exploitation mobiles

Les évolutions sur le marché professionnel du smartphone entraînent une dynamique importante au niveau des parts de marché des systèmes d'exploitation mobiles. Ainsi, l'actuelle répartition se fait entre 3 produits, mais le marché tend à évoluer vers un duopole entre Android et Apple. En effet, BlackBerry semble avoir presque totalement disparu du marché professionnel, à l'instar de Symbian. Pour sa part, Microsoft a fait la transition des Windows Phone 7 et 8 vers Windows 10, également sur le marché du smartphone. Outre les appareils à base Microsoft pure, on retrouve quelques fabricants qui commercialisent des appareils basés sur la plate-forme Windows 10, mais ceux-ci sont plutôt rares. Entre-temps, Microsoft a arrêté la fabrication des smartphones Lumia, dans l'attente du lancement du Surface Phone. Se pose évidemment la question de savoir si ce lancement est encore pertinent.

© Computer Profile

Gestion d'appareil mobile

Avec l'augmentation du nombre d'appareils mobiles professionnels, la nécessité d'une gestion centralisée de ces équipement s'impose toujours plus. Même s'il a augmenté sur le marché professionnel belge, le recours à un logiciel de mobile device management (MDM) reste encore relativement limité. En 2015, 5 % environ des organisations utilisaient une solution de MDM, tandis qu'en 2015, ce pourcentage passait à 7 % et même à quelque 9 % à la fin de 2016. A titre de comparaison, une enquête similaire menée par Computer Profile aux Pays-Bas fait état d'un taux de pénétration de 23 % pour ce type de solutions. La majorité des solutions de MDM proviennent de MobileIron, SOTI et IBM.

© Computer Profile

Nos partenaires