Apple remet en cause le paiement mobile

12/09/13 à 12:16 - Mise à jour à 12:16

Source: Datanews

Au lieu d'utiliser Near Field Communication (NFC, un nouveau standard pour les paiements sans contact notamment), Apple lance sa propre technologie de paiement mobile: iBeacons.

Apple remet en cause le paiement mobile

Les puces NFC représentent une nouvelle tendance dans le monde des smartphones, parce qu'elles permettent notamment de payer de manière mobile sans contact. Samsung, Nokia et HTC ont déjà sauté dans ce train, alors que Google y a adapté son système d'exploitation Android. Pour sa part, Apple ignore NFC et a présenté sa propre variante, iBeacons, lors du lancement de ses nouveaux iPhone.

Cette application sera une composante du prochain système d'exploitation mobile iOS 7. Apple n'a pas donné de plus amples détails sur iBeacons, mais ce qui est certain, c'est que l'application repose sur Bluetooth Low Energy, qui a une portée aussi vaste que le Bluetooth classique, tout en sollicitant moins la batterie.

iBeacons n'entend toutefois pas devenir simplement un nouveau standard de paiement sans contact. Elle permettra en effet aussi de faire d'autres choses basées sur la géo-localisation. Si vous recevez par exemple un faible signal GPS dans un magasin ou un musée, vous pourrez quand même y naviguer avec iBeacons - à condition bien entendu que soit installé dans ces lieux un appareil qui supporte ce standard. Votre iPhone pourra en effet localiser cet appareil. Si vous vous trouvez dans un magasin, iBeacons vous présentera les offres de celui-ci et l'endroit où se trouvent les produits en question. Et si vous êtes dans un musée, l'appli vous proposera sous une forme audio des informations supplémentaires sur les oeuvres qui s'y trouvent.

Mais avant tout, Apple entend faire d'iBeacons le nouveau standard des paiements mobiles sans fil. Voilà qui devrait placer les banques et services de paiement devant un choix difficile: devront-ils continuer à supporter NFC ou migrer vers le nouveau service d'Apple?

En savoir plus sur:

Nos partenaires