Apple pèse aussi lourd que toutes les grandes banques de la zone euro réunies

22/08/11 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Datanews

Apple se caractérise à présent par une valeur égale à celle des 32 plus grandes banques de la zone euro réunies.

Apple pèse aussi lourd que toutes les grandes banques de la zone euro réunies

Apple se caractérise à présent par une valeur égale à celle des 32 plus grandes banques de la zone euro réunies. C'est la conséquence de la forte chute des cours des actions de ces banques (parmi lesquelles on retrouve l'espagnole Santander, BNP Paribas et la Deutsche Bank notamment), alors que la valeur d'Apple continue de croître.

Vendredi dernier, l'index Dow Jones des banques de la zone euro a reculé de 4 pour cent, ce qui a ramené la valeur totale des 32 plus grandes banques de la zone euro à 340 milliards de dollars. A ce moment précis, la valeur d'Apple était même supérieure. Elle doit ce succès à l'introduction de produits technologiques innovants tels l'iPod, l'iPhone et l'iPad.

Depuis juillet, l'index des banques a déjà régressé d'un tiers en raison de la crainte des investisseurs. Ils craignent en effet que les institutions bancaires perdent des milliards sur leurs obligations d'Etat dans les pays de la zone euro. Depuis mai 2007, les banques ont perdu pas moins de trois-quarts de leur valeur.

Le 11 août à la clôture des Bourse américaines, Apple était déjà l'entreprise la plus riche des Etats-Unis. La valeur marchande du groupe technologique avait alors dépassé les 337 milliards de dollars. L'entreprise de Steve Jobs avait ainsi dépassé le géant pétrolier ExxonMobil, dont la valeur marchande était de 331 milliards de dollars.

En savoir plus sur:

Nos partenaires