Apple parle avec des podcasters à propos de certains problèmes

09/05/16 à 13:42 - Mise à jour à 13:41

Ces derniers temps, Apple a discuté avec sept professionnels du podcasting au sujet des problèmes qu'ils rencontrent. Apple est un important diffuseur de podcasts, mais leurs auteurs ne sont pas satisfaits en raison du manque d'innovations de la part de l'entreprise technologique.

Apple parle avec des podcasters à propos de certains problèmes

© iStock

Apple a invité sept podcasters influents dans son siège central de Cupertino, selon The New York Times. Leur principale préoccupation, c'est de gagner de l'argent avec les podcasts. Via le magasin iTunes et l'appli Podcasts correspondante sur l'iPhone et l'Apple TV, il n'est par exemple pas possible de faire payer les auditeurs pour un podcast. Il n'est pas possible non plus de faire souscrire aux auditeurs des abonnements via les services d'Apple, comme beaucoup d'auteurs le souhaiteraient.

Selon les podcasters, il n'y a eu que nettement trop peu de changements depuis que Steve Jobs a introduit la plate-forme de podcasting en 2005. Il y a 11 ans, il n'était par exemple quasiment pas question de médias sociaux. En raison du manque d'adaptations, il est encore et toujours difficile de partager quelque chose sur Facebook ou Twitter. 'Apple a construit ce village, il y a 10ans', déclare Matt Lieber, co-fondateur de Gimlet Media, une entreprise de podcasting connue pour son podcast 'StartUp'. 'Il existe de nombreuses choses intéressante dans le village. Mais il compte à présent la population d'une ville. Or quand un village se mue en ville, l'infrastructure doit être adaptée en conséquence.'

Manque de chiffres

Pour les podcasters, il n'est pas possible de savoir combien d'auditeurs ils ont via les produits d'Apple, ce qui est pour eux une grande source de frustration. Ils connaissent certes le nombre de téléchargements d'un podcast, mais pas combien de personnes écoutent en réalité et dans quelle mesure elles sont concernées. Avec ce type de données, qu'Apple fournit par contre aux développeurs d'applis, l'industrie pourrait croître rapidement, peut-on lire dans The New York Times.

Intérêt d'Apple

Sur le marché du podcasting, Apple détient une part de 65 pour cent, mais Android rattrape le géant technologique. En 2012, Google avait lancé une appli de podcasting propre, et l'entreprise a ajouté cette année une fonction podcast à l'appli musicale installée à présent sur tout smartphone Android.

Pour Apple, le podcasting est un produit marginal, parce qu'il ne rapporte guère d'argent. C'est surtout un élément avec lequel l'entreprise veut notamment vendre plus de hardware et ce n'est par conséquent pas une priorité. Malgré les entretiens réalisés à présent par Apple, l'entreprise n'a pas promis d'effectuer des changements sur les points abordés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires