"Apple ne s'intéresse pas à des entreprises de médias telles Netflix"

14/02/17 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

Selon le directeur software & services d'Apple, Eddy Cue, Apple n'est pas intéressée par le rachat d'entreprises de médias. Avec Apple Music, elle va produire toujours plus de vidéos, mais elle ne veut elle-même pas devenir une véritable entreprise de médias, selon Cue lors de la Recode Media Conference.

"Apple ne s'intéresse pas à des entreprises de médias telles Netflix"

© Reuters

Selon le responsable du software, l'entreprise entend avec Apple Music se focaliser sur un 'contenu unique' propre et se distinguer ainsi de services tels Spotify.

Ce genre de programme unique prend à présent la forme de "Planet of the Apps", un format par lequel des stars mondiales comme Jessica Alba, Will.i.am, Gwyneth Paltrow et l'entrepreneur Gary Vaynerchuck expliquent aux développeurs d'applis pourquoi leurs applis sont bonnes ou non.

"Nous tentons de faire des choses uniques et culturelles", a indiqué Cue à ce propos lors de la conférence de Recode. "Si nous voulions être comme tous les autres, il aurait mieux valu évidemment racheter une entreprise."

La semaine dernière, Jimmy Iovine expliquait encore dans une interview accordée à Variety qu'Apple proposera toujours plus de vidéos, sans "vouloir concurrencer pour autant Netflix". "Lorsque je lis que des gens nous qualifient de concurrent de Netflix, je ne peux qu'hocher la tête. Nous sommes Apple Music. Et le fait que notre service propose aléatoirement de la vidéo en plus de l'audio, n'a rien à voir avec ce que fait Netflix", selon Iovine.

Apple Music continue de croître progressivement

Cue n'a pas révélé de chiffres précis, mais selon lui, tout se passe bien pour le service musical Apple Music. En septembre dernier, Apple avait présenté des chiffres. A l'époque, le nombre d'abonnés en était encore à 19 millions, alors qu'il dépasserait à présent les 20 millions. Malgré le nombre croissant de membres, Cue n'est pas encore entièrement satisfait de l'évolution d'Apple Music. A l'entendre, quelque 100 millions de personnes utilisent aujourd'hui un service de diffusion (streaming), mais cela ne représente encore qu'une fraction du nombre total de fans de musique.

"Pas trop longtemps exclusif"

Apple espère pouvoir se distinguer avec du contenu vidéo maison et de exclusivités. A propos de ce dernier point, Cue a un avis bien tranché. Pour lui, les exclusivités représentent une bonne manière pour les services musicaux et les artistes de faire de la publicité ciblée à court terme, mais un album ne peut jamais demeurer très longtemps exclusif. "A long terme, les exclusivités ne sont pas une bonne chose pour l'industrie", conclut Cue.

En savoir plus sur:

Nos partenaires